La­cri­mo­sa Epic Sym­pho­nic Choir

Le choeur épi­quis­si­mo !

KR Home-Studio - - BONS PLANS -

Pro­duit par Troels Fol­mann, le com­po­si­teur et pro­duc­teur à la tête de 8DIO, La­cri­mo­sa est un choeur mixte im­po­sant de 200 chan­teurs, pen­sé d’em­blée pour la mu­sique de films. Il s’ins­crit dans la ligne édi­to­riale de la marque qui tra­vaille non seule­ment la qua­li­té mu­si­cale et so­nore de ses ins­tru­ments, mais ex­plore éga­le­ment la puis­sance gé­né­rée par les masses ins­tru­men­tales et le gi­gan­tisme des for­ma­tions.

Avec ses 16 500 échan­tillons en 24 bits / 96 kHz et trois po­si­tions de mi­cro (Mixed, Dec­ca et Far) re­pré­sen­tant 17,8 Go com­pres­sés (42 Go non com­pres­sés), La­cri­mo­sa bé­né­fi­cie de l’ex­cel­lente qua­li­té so­nore à la­quelle 8DIO nous a ha­bi­tués. Par­tant du constat que les choeurs sont sou­vent trop ai­gus, du fait du dés­équi­libre entre voix d’hommes et de femmes (un pro­blème ré­cur­rent bien connu des chefs de choeur), Troels a dé­ci­dé de ren­for­cer basses et té­nors pour pro­duire la ba­lance idéale, en pre­nant la struc­ture d’une py­ra­mide comme mé­ta­phore (basses à la base, so­pra­nos au som­met). Le ré­sul­tat ? Avec 70 Basses, 60 Té­nors contre 40 Al­tos et 30 So­pra­nos, La­cri­mo­sa sonne plein, puis­sant et équi­li­bré. Le choeur a été en­re­gis­tré dans le même es­pace que les der­nières pro­duc­tions V8P de la marque, CAGE ou AGE. L’in­ter­face est d’une so­brié­té mo­na­cale. L’on­glet Main per­met de choi­sir entre Mixer pour peau­fi­ner l’équi­libre entre les mi­cros, Ar­ti­cu­la­tions pour vi­sua­li­ser les sons dis­po­nibles (on peut les mu­ter in­di­vi­duel­le­ment) et Op­tions

Là on af­fine la joua­bi­li­té du patch : courbe de vé­lo­ci­té, Dy­na­mics (CC1) pour cross­fa­der entre les vé­lo­ci­tés, Ex­pres­sion (CC11) pour le vo­lume gé­né­ral du patch, vo­lume du Re­lease Trig­ger, en­ve­loppe du re­lease pour le patch, Speed pour les patchs syn­chro­ni­sés au BPM de l’hôte et

Non To­nal pour tous les sons brui­tistes. Le se­cond on­glet per­met d’ac­cé­der aux ef­fets.

Word Se­quen­cer

ca­rac­té­ris­tiques

La­cri­mo­sa Epic Sym­pho­nic Choir

banque so­nore Kon­takt

Le texte chan­té reste la fai­blesse ma­jeure des choeurs vir­tuels. Comme il est au­jourd’hui im­pos­sible de faire chan­ter lo­gi­ciel­le­ment dans toutes les langues et avec la bonne in­ter­pré­ta­tion, la so­lu­tion la plus ré­pan­due est d’uti­li­ser des voyelles et des syl­labes chan­tées dans un yaourt plus ou moins di­geste. À ce pe­tit jeu, La­cri­mo­sa se po­si­tionne plu­tôt bien, per­met­tant même, chose rare, de jouer le choeur a cap­pel­la, sans avoir à rou­gir. Les 64 ar­ti­cu­la­tions dis­po­nibles peuvent être conca­té­nées grâce au « Word Se­quen­cer » dans quatre sé­quences de seize pas cha­cune, ac­ces­sibles par n’im­porte quel contrô­leur. On na­vigue dans la sé­quence avec les flèches droite et gauche de l’in­ter­face. On peut ajou­ter un si­lence, ti­rer une sé­quence au ha­sard ( Ran­dom), sau­ve­gar­der et rap­pe­ler les sé­quences. Les ar­ti­cu­la­tions, sou­vent « deep sam­plées », sont consti­tuées de 24 dif­fé­rents stac­ca­tos, 8 types de sus­tain en plu­sieurs dy­na­miques, 11 « Po­wer Mar­ca­tos », 10 arcs très ex­pres­sifs (souf­flets, cres­cen­dos,

599 $

Mac et PC Masse so­nore, pu­pitres hommes mus­clés, ex­pres­si­vi­té

Marre du yaourt

Pour

Contre

etc.), ain­si qu’une sec­tion consé­quente de voyelles non to­nales qui per­mettent de créer de nou­veaux mots plus fluides. À ce­la il convient d’ajou­ter les « Choral FX » et les « Mul­ti Vo­wels », des en­chaî­ne­ments de trois syl­labes dif­fé­rentes qui forment comme des mots à trois pieds bien plus na­tu­rels que l’en­chaî­ne­ment ma­nuel des trois syl­labes in­di­vi­duelles.

Le­ga­to et FX

Les le­ga­to de La­cri­mo­sa mé­ritent une men­tion spé­ciale tant ils sont ex­pres­sifs. Du pia­nis­si­mo aux so­no­ri­tés plus épiques, ils offrent une pa­lette mu­si­cale à la hau­teur de la ri­chesse de la voix hu­maine. Dans la ca­té­go­rie Le­ga­to, nous in­cluons les Mul­ti Vo­wels men­tion­nés plus haut, une piste tech­nique à suivre dans la quête à l’ému­la­tion vo­cale. Pour ter­mi­ner, il est à no­ter que l’« Ef­fect En­gine » que l’on re­trouve dans la plu­part des ins­tru­ments 8DIO par­ti­cipe à fi­na­li­ser le son. On y re­trouve Fil­ter, un filtre passe-haut et passe-bas, EQ, De­gra­der, Tran­ce­gate, De­lay, Trans­form (ef­fet à convo­lu­tion pour créer d’in­té­res­sants timbres) et Re­verb, une ré­verb à convo­lu­tion.

La­cri­mo­sa Epic Sym­pho­nic Choir s’im­pose comme une nou­velle belle réus­site de 8DIO. Avec ses 200 cho­ristes, et du monde dans les basses, il est au­jourd’hui le seul choeur vir­tuel pour le­quel « Épique » n’est pas un vain mot. On en re­de­mande. Pierre Es­tève

Af­fi­ner le jeu avec

Un sé­quen­ceur simple et ef­fi­cace.

Mixer les trois mi­cros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.