Les ef­fets ba­siques, les ef­fets DJ

KR Home-Studio - - KR #HS2 - Fi­gure 1

Les tem­plates

Ces der­niers font par­tie in­té­grante de vos sons et de votre chan­son. Ce sont eux en par­tie qui vont don­ner une cou­leur à votre créa­tion. Per­son­nel­le­ment, je me suis fait un tem­plate (pro­jet d’ou­ver­ture de base de votre DAW) très pra­tique en gain de temps, avec la ma­jo­ri­té de mes plug-ins ins­tru­ments et en l’oc­cur­rence de mes plu­gins d’ef­fets qui sont ré­par­tis en quatre sous­groupes (ap­pe­lés éga­le­ment bus). Ce set de base com­prend un dé­lai ra­pide à la dou­ble­croche poin­tée, un autre dé­lai plus long avec un feed­back de 45 % et deux ré­verbs, une courte type room pour la ryth­mique et une plus longue pour les voix par exemple, ou ef­fets spé­ciaux. Je peux aus­si ra­jou­ter un flan­ger ou un cho­rus qui pour­ra ser­vir pour les char­leys ou toute autre piste ins­tru­ment. Cette étape de pré-confi­gu­ra­tion est ca­pi­tale, car elle vous per­met de si­gner votre mor­ceau avec vos ef­fets fa­vo­ris et vous fait ga­gner un temps consi­dé­rable. Quand on sait que la créa­tion de base d’un mor­ceau peut être réa­li­sée en quelques mi­nutes (pour ceux qui ont deux idées à la se­conde), il s’agit alors de ne pas en perdre une miette en ayant un ou­til in­for­ma­tique ra­pide et ef­fi­cace qui ne vous ra­len­ti­ra pas ou ne vous fe­ra pas perdre de pré­cieuses idées. D’ailleurs, ce concept est d’au­tant plus fla­grant et lo­gique sur les syn­thé­ti­seurs ou bat­te­ries hard­ware ou soft­ware, car les ef­fets y sont bien pré-confi­gu­rés à la base pour chaque son, en dé­coule la même lo­gique sur votre DAW. pour­ra être for­cé­ment uti­li­sé sur toutes les pistes de votre ar­ran­ge­ment). En­fin, pour les no­vices qui se posent la ques­tion du pour­quoi, il est utile de pré­ci­ser que la créa­tion d’un bus est per­ti­nente plu­tôt que d’en­vi­sa­ger un in­sert par piste, pour plu­sieurs rai­sons. D’une part, vous au­rez un meilleur ren­du en évi­tant tout pom­page éven­tuel qu’im­plique un in­sert et d’autre part vous ga­gne­rez en res­sources pro­ces­seur en uti­li­sant le même ef­fet sur plu­sieurs pistes comme on l’a tou­jours fait sur une console de mixage ana­lo­gique.

Les ef­fets DJ

De­puis quelques an­nées sont ap­pa­rus de nou­veaux ef­fets comme no­tam­ment chez Su­gar Bytes ou iZo­tope que j’ai fait dé­cou­vrir aux lec­teurs via mes bancs d’es­sai. Ces ef­fets (très spé­ciaux) ont fait évo­luer la dance avec des ac­teurs comme C2C par exemple ou en­core le titre de Glen Check « I’ve Got His Fee­ling » où le mor­ceau est ré­ar­ran­gé par la méthode du dé­cou­page sans qu’on re­con­naisse qua­si­ment l’idée de dé­part. Nous fai­sons ici ré­fé­rence à l’ef­fet Stut­ter qui est très in­té­res­sant et avec un tel suc­cès que nous le re­trou­vons à pré­sent sur les sur­faces de contrôle DJ comme le fa­meux lo­gi­ciel Se­ra­to DJ. Ras­su­rez-vous en re­vanche, cet ef­fet n’est pas si nou­veau, car il re­prend en fait le même prin­cipe de dé­cou­page que ce que nous fai­sions à l’époque sur bande ana­lo­gique (et au­quel je fais ré­fé­rence sur ma page Fa­ce­book). L’ex­pert na­tio­nal fut Na­gra sur Sky­rock que j’avais ren­con­tré, et qui nous li­vrait un ou

Éga­li­sa­tion avec coupe‐bas et coupe‐haut.

Les quatre bus avec ré‐in­jec­tion d'ef­fets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.