KR:

KR Home-Studio - - AUTOPROD -

Dé­jà sept édi­tions pour les Bien­nales In­ter­na­tio­nales du Spec­tacle. Pou­vez-vous re­ve­nir sur la ge­nèse de ces ren­contres ?

Ni­co­las Marc : Les BIS ont été créées en 2004 dans le pro­lon­ge­ment du ma­ga­zine La Scène et de nos ac­ti­vi­tés d’édi­teur de presse. Le pro­jet consis­tait à or­ga­ni­ser, tous les deux ans, un évé­ne­ment fé­dé­ra­teur des­ti­né à réunir les pro­fes­sion­nels du spec­tacle et les ac­teurs de la vie cultu­relle, un es­pace de dé­bat et de ren­contres pour tous ceux qui oeuvrent dans les sec­teurs de la mu­sique, du théâtre, de la danse, des arts de la rue, des arts de la piste… Con­fi­gu­rées pour ac­cueillir 2 000 par­ti­ci­pants, les BIS ont, dès leur pre­mière édi­tion, en­re­gis­tré 3 400 ac­cré­di­tés. De­puis, elles ne cessent de pro­gres­ser puisque nous avons ac­cueilli 11 600 pro­fes­sion­nels en 2014. La lo­ca­li­sa­tion sur Nantes pour cet évé­ne­ment, est-ce un atout ou un in­con­vé­nient face à l’hé­gé­mo­nie de Pa­ris et de la Côte d’Azur ?

Plus qu’un atout, c’est même l’un des fac­teurs du suc­cès des BIS. Nantes est une ville par­ti­cu­liè­re­ment at­trac­tive, qui a la culture dans son ADN, qui af­fiche une vie cultu­relle in­tense. Jouis­sant d’une très bonne ac­ces­si­bi­li­té, elle n’est qu’à deux heures de Pa­ris et re­liée aux grandes villes fran­çaises et eu­ro­péennes. Nos

Nous avons la chance de comp­ter sur l’en­ga­ge­ment et la fi­dé­li­té de nom­breux par­te­naires, au pre­mier rang des­quels fi­gurent la Ville de Nantes, Nantes Mé­tro­pole, le Dé­par­te­ment de Loire-At­lan­tique, la Ré­gion Pays de la Loire et le mi­nis­tère de la Culture et de la Com­mu­ni­ca­tion. Les or­ga­nismes pro­fes­sion­nels sont éga­le­ment très ac­tifs dans le tour de table fi­nan­cier : la Sacem, l’Ada­mi, le FCM, la Spe­di­dam, le CNV…

Dans les al­lées du BIS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.