Hos­tin Hush

KR Home-Studio - - AUTOPROD STUDIO DES POTES -

Quand on constate les ta­lents qu’ont cer­tains, on est heu­reux que, plu­tôt qu’au ser­vice d’une col­lec­tion de timbres, leur pen­chant verse du cô­té de la mu­sique : ils ont le gé­nie, on récolte le plai­sir ! Dé­jà re­mar­qué ici puisque re­mar­quable, mais cette fois en ver­sion élec­tron libre, Hos­tin, geek pris dans le vor­tex de la pas­sion mu­si­cale, sur­volte en tout lieu et à toute heure son se­tup full « in the box », pure ex­ten­sion cor­po­relle : Mac­Book Air 13’’ Core i5 do­té de Lo­gic Pro X, sam­pleur Kon­takt 5 avec les banques Toon­track EZ­drum­mer + Me­tal! EZX (drums), Im­pact Sound­works Sh­red­dage Bass Pi­cked Edi­tion (basse), Toon­track EZ­keys Grand Pia­no + Mel­lo­toon (pia­no/cla­viers), Im­pact Sound­works Sh­red­dage 2X (gui­tares), Na­tive Ins­tru­ments Evolve Mu­ta­tions 1 & 2 (SFX), plug-ins Waves et un mo­ni­to­ring pas­sant par les Apple EarPods. Le ré­sul­tat ne dit rien de tout ça, se « conten­tant » de faire briller ce « djent MI­DI pro­gres­sive me­tal » où al­ternent sub­ti­le­ment ten­sions, sus­penses, fi­nesses, éner­gies sur le fil d’une ori­gi­na­li­té ja­mais au sa­cri­fice de la mu­si­ca­li­té. Drums, basse, cla­viers, gui­tares pro­gram­més ? On n’y en­tend que du feu, du feu de Dieu, ne brûle que l’es­sence de la mu­sique : la dé­lec­ta­tion !

KR : Votre mu­sique est si sug­ges­tive, il s’y trame toute une his­toire... Quelle est la source de votre ins­pi­ra­tion, com­men­cez-vous avec un scé­na­rio en tête ou bien vous lais­sez-vous gui­der d’abord par les sons ?

L’avan­tage d’un se­tup aus­si light est que, jus­te­ment, je ne fais face à au­cune contrainte de ni­veau ou de tech­nique, pas de bar­rière à la créa­ti­vi­té. Je n’ai qu’à ra­con­ter mon his­toire avec des notes. J’aime par­ti­cu­liè­re­ment dé­ve­lop­per des idées et des thèmes qui ra­content quelque chose à la ma­nière d’un film tout en lais­sant libre cours à l’in­ter­pré­ta­tion de l’au­di­teur. Rien n’est vrai­ment cal­cu­lé d’avance, les idées se dé­ve­loppent d’elles-mêmes comme si cette mu­sique était mon seul moyen de faire com­prendre qui je suis. Même si ce­la pro­po­se­rait une image là où l’ima­gi­na­tion de l’au­di­teur est dé­jà au tra­vail, ne se­riez-vous pas ten­té par la réa­li­sa­tion d’un clip ?

J’en rêve ! Je rêve de pou­voir tra­vailler avec quel­qu’un ca­pable de mettre des images sur ces notes qui ne sont au fi­nal que des frag­ments de ce que je suis. C’est une mu­sique qui ra­conte une his­toire, un vi­suel se­rait un plus non né­gli­geable qui ap­por­te­rait une in­ter­pré­ta­tion et in­vi­te­rait da­van­tage au voyage. L’image est un vé­ri­table mé­tier qui re­quiert des connais­sances et un sa­voir-faire qu’on ne peut confier à tout le monde, sur­tout quand il s’agit de quelque chose d’aus­si per­son­nel. Mais je se­rais ra­vi de le faire si l’oc­ca­sion se pré­sen­tait. Oli­via Clain

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.