Le­ron Tho­mas

Cli­quish

KR Home-Studio - - ARTISTES RENCONTRE -

Éclec­tique et in­clas­sable, le trom­pet­tiste-rap­peur-chan­teur

Le­ron Tho­mas na­vigue aux fron­tières de l’un­der­ground. Al­ter­nant funk et élec­tro, il est ca­pable d’em­por­ter une salle par sa phé­no­mé­nale pré­sence. Il nous pré­sente son pre­mier al­bum en tant que lea­der et com­po­si­teur, qu’il in­ter­prète

sur scène avec une équipe de choc.

Tu as un par­cours plu­tôt cos­mo­po­lite pour un jazz­man…

Le­ron Tho­mas : Je suis né à Hous­ton au Texas il y a 36 ans, où j’ai étu­dié très tôt la trom­pette, puis la com­po­si­tion et le jazz à la New School de New York avant de me consa­crer à une car­rière de si­de­man qui m’a ame­né à tra­vailler avec de nom­breux ar­tistes, comme le chan­teur soul Bi­lal, le trom­pet­tiste Roy Har­grove, la chan­teuse Za­ra McFar­lane et bien sûr Me­shell Nde­geo­cel­lo qui a été une for­mi­dable ex­pé­rience. Mais notre gé­né­ra­tion s’est aus­si ins­pi­rée des grands an­ciens comme Miles Da­vis ou Quin­cy Jones qui nous ont mon­tré que nous de­vions être hon­nêtes par rap­port à ce qui se passe au­tour de nous, dans notre époque, avec les mu­siques ur­baines comme l’élec­tro ou le hip hop. Quelle est l’ori­gine de votre re­la­tion avec le beat­ma­ker fran­çais Guts ?

Il m’a contac­té à la suite de « ma­shups », des vi­déos que je fai­sais sur YouTube. Il a réa­li­sé la di­rec­tion ar­tis­tique sur Cli­quish en re­tour au fea­tu­ring que j’avais fait en 2014 sur son al­bum Hip Hop Af­ter All et le single « Man Funk ». Y a-t-il eu d’autres col­la­bo­ra­tions pour ce pro­jet ?

Sur le titre « Role Play » et le bo­nus track, Bi­lal a fait des vo­caux et Si­mon Ma­vin, le cla­vier du groupe de R’n’B aus­tra­lien Hia­tus Kaiyote, du syn­thé et des choeurs. Le groupe avec le­quel tu te pro­duis a-t-il par­ti­ci­pé à la com­po­si­tion ?

En fait, ce sont en grande par­tie les mu­si­ciens de Guts que j’avais ren­con­trés quand j’ai col­la­bo­ré avec lui sur le Live Band. Comme j’ai trou­vé une su­per co­hé­sion qui m’a per­mis de pro­duire toutes ces com­pos, j’ai aus­si en­re­gis­tré l’al­bum avec eux entre New York et Pa­ris et on l’a mixé au One Two Pass It Stu­dio de Bagnolet. Comme on n’a eu que deux jours de ré­si­dence avant la pre­mière date, j’ai dé­ci­dé de les prendre pour la tour­née et c’est en train de de­ve­nir mon propre groupe. Il y a Florian Pellissier aux cla­viers, qui est aus­si sur le la­bel Hea­ven­ly Sweet­ness avec son groupe Biches Bleues Quin­tet, Greg F est à la gui­tare, Ti­bo Bran­da­lise à la bat­te­rie et Ken­ny Ru­by à la basse. Quel lo­gi­ciel uti­lises-tu pour tes com­po­si­tions ?

Quand je suis chez moi, je ne tra­vaille qu’à l’an­cienne… avec du pa­pier et un crayon ! Fran­çois Bou­che­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.