Sot­to

Dou­ceur sym­pho­nique

KR Home-Studio - - Bons Plans -

So­no­ki­ne­tic re­vient sur le concept des phrases or­ches­trales dont il a le qua­si-mo­no­pole avec Sot­to. Cette fois-ci, c’est un or­chestre sym­pho­nique dé­li­cat et éthé­ré qui nous est pro­po­sé, pro­duit avec la maî­trise fa­mi­lière de nos or­ches­tra­teurs hol­lan­dais.

Si­mu­ler un or­chestre jouant pia­nis­si­mo des phrases douces et ci­se­lées n’est pas une mince af­faire en mock-up sym­pho­nique. Sot­to rend donc de grands ser­vices pour les pa­res­seux ou les pres­sés. Dans une for­ma­tion or­ches­trale qua­si­ment iden­tique à celle des pré­cé­dents pro­duits de So­no­ki­ne­tic, Sot­to pro­pose trois sec­tions : 52 mu­si­ciens aux cordes, 12 aux bois et 15 aux cuivres. Contrai­re­ment aux pré­cé­dents opus, pas de per­cus­sions, même si elles au­raient pu trou­ver leur place dans ce type d’ar­ran­ge­ment. Au to­tal on dis­pose donc en 16 et 24 bits de six ins­tru­ments, in­cluant pour cha­cune des trois sec­tions une ver­sion « lite » des­ti­née aux confi­gu­ra­tions informatiques moins mus­clées. Quatre po­si­tions de mi­cros ont été en­re­gis­trées en plus d’un mix sté­réo pour les ins­tru­ments « lite » : Close, Dec­ca Tree, Wide et Bal­co­ny (far). Les plus de 37 000 samples sont li­vrés en deux ver­sions NCW 44,1 kHz, 16 bits (19,9 Go) et 24 bits (39,5 Go). Toutes les phrases sont, comme dans la plu­part des pré­cé­dents opus, en 4/4 sur des bases de croches ou doubles-croches. Un peu de ter­naire et 3/4 au­rait été bien­ve­nu, sur­tout dans un contexte de mu­sique de film.

Triades

Le prin­cipe de Sot­to est ul­tra simple. De Do 1 à Sol 2, il suf­fit de jouer des ac­cords de trois sons, Ma­jeurs ou mi­neurs, dans n’im­porte quel ren­ver­se­ment pour dé­clen­cher les phrases cor­res­pon­dantes. Il est à no­ter que l’en­chaî­ne­ment des ac­cords, point dé­li­cat de la mu­sique par phrases que nous avions sou­li­gné avec Ca­pric­cio, se fait de ma­nière as­sez fluide ici. On peut jouer si­mul­ta­né­ment trois phrases sto­ckées dans les bandes ho­ri­zon­tales de l’in­ter­face. Ce sont les « Fields ». Chaque field dis­pose de quatre pre­sets que l’on peut chan­ger par keys­witch ou en cli­quant di­rec­te­ment sur l’in­ter­face. Pour as­si­gner des phrases aux fields, il suf­fit de cli­quer sur l’icône des phrases qui sont re­pré­sen­tées de ma­nière sym­bo­lique par des courbes (fi­gure 1). Ap­pa­raît alors l’en­semble des phrases dis­po­nibles, se­lon trois re­gistres : ai­gu, mé­dium et grave. La plu­part des phrases ont des va­ria­tions, re­pré­sen­tées par des points, juste en des­sous de leur courbe. Il est aus­si pos­sible d’ac­cé­der à la par­ti­tion de chaque phrase (fi­gure 2). Un pe­tit cla­vier vir­tuel per­met alors de pré­ci­ser la fon­da­men­tale de l’ac­cord, ain­si que son mode (Maj/min) et de vi­sua­li­ser le ré­sul­tat sur la par­ti­tion. Le bou­ton Drag MI­DI as­so­cié à la flèche dans la par­tie su­pé­rieure droite de l’in­ter­face per­met de ré­cu­pé­rer la phrase en MI­DI par glis­ser/dé­po­ser vers une piste MI­DI de la DAW. Par exemple pour la faire jouer par d’autres ins­tru­ments. Bonne idée : on dis­pose d’un breath control sur les bois et les cuivres. Il s’agit d’un sli­der qui ajoute des échan­tillons de souffle au play­back. Une ma­nière d’ap­por­ter de la pré­sence et une forme d’in­ti­mi­té avec les mu­si­ciens, sur­tout avec les mi­cros « close ».

Af­fi­ner

Chaque phrase de chaque field et chaque field bé­né­fi­cient de ré­glages in­di­vi­duels. Six sont ac­ces­sibles par les trois bou­tons de gauche (de haut en bas : mute, vo­lume as­si­gné à la mol­lette de mo­du­la­tion, tem­po re­la­tif : vi­tesse d’ori­gine, double ou moi­tié de tem­po) et les trois de droite (de haut en bas : ac­cès au score, purge des samples, ac­ti­va­tion de l’har­mo­nic shift). La qua­trième bande ho­ri­zon­tale donne ac­cès à plu­sieurs autres pa­ra­mètres ain­si qu’à la vi­sua­li­sa­tion de leur va­leur cou­rante. En cli­quant sur le bou­ton +, on ac­cède donc, de gauche à droite, au vo­lume (avec un vo­lume sé­pa­ré pour le re­lease) re­pré­sen­té par une ligne lu­mi­neuse ho­ri­zon­tale, au pan re­pré­sen­té par une ligne ver­ti­cale, à X-fade et Off­set pour adou­cir les tran­si­tions entre phrases. En ré­glages glo­baux, on trouve le choix des mi­cros, le tu­ning gé­né­ral ré­glable sur quatre pas de La 440 à 443 (par­fait pour s’adap­ter ra­pi­de­ment à dif­fé­rents contextes), l’har­mo­nic shift et l’ac­cès à une aide ra­pide (fi­gure 3).

So­no­ki­ne­tic conti­nue sur la li­gnée de l’ex­cel­lence. Sot­to est une vé­ri­table mine d’ins­pi­ra­tion et per­met de pro­duire de très bons titres sym­pho­niques, doux et soyeux à sou­hait, d’une ma­nière hon­teu­se­ment simple et ef­fi­cace. Quand on vous di­sait que la mu­sique c’est une af­faire de fai­néant… Pierre Es­tève

Tout en courbes…

Aide ra­pide.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.