Ex­hale

Les voix ve­nues d’ailleurs

KR Home-Studio - - Bons Plans -

Ex­hale, le der­nier ins­tru­ment Kon­takt des Ca­li­for­niens d’Out­put, se concentre sur les voix. Mais pas n’im­porte les­quelles. Des voix tri­tu­rées, mé­ta­mor­pho­sées, sé­quen­cées, trai­tées. Un opus riche et mo­derne aux an­ti­podes des choeurs épiques en la­tin ha­bi­tuel­le­ment consa­crés aux beaux or­ganes. De la bombe…

Après des ovnis comme REV et Si­gnal, ceux qui pou­vaient s’in­ter­ro­ger sur la ca­pa­ci­té d’Out­put à conti­nuer d’in­no­ver ne se­ront pas dé­çus. Les 8,52 Go d’Ex­hale couvrent un large spectre d’uti­li­sa­tions de la voix, avec des ins­tru­ments sus­cep­tibles de trou­ver leur place dans un éven­tail très large de pro­duc­tions. L’ar­chi­tec­ture et l’in­ter­face d’Ex­hale re­prennent plu­sieurs des élé­ments qui ont fait le suc­cès des pré­cé­dents pro­duits d’Out­put. Les trois types de sons (Notes, Loops et Slices) joués par le cla­vier passent d’abord par le « FX En­gine » dans le­quel ils se­ront trai­tés par six ef­fets mo­du­lés par un LFO ou un sé­quen­ceur pas à pas dans le « Rhythm Pa­nel ». En plus de ces ef­fets de mo­du­la­tion, sept ef­fets en in­sert peuvent être ajou­tés sans mo­du­la­tion. Pour ter­mi­ner, quatre sli­ders de ma­cros per­mettent de mo­du­ler en temps réel les six pa­ra­mètres. Cô­té in­ter­face, deux pages de me­nu : « Main » (fi­gure 1) et « En­gine » (fi­gure 2). La pre­mière ras­semble tout ce qui per­met de na­vi­guer dans le brow­ser et de fil­trer les pre­sets par mots-clés, de ma­ni­pu­ler les sli­ders de ma­cros et de choi­sir l’un des trois dif­fé­rents modes de jeu ci­tés plus haut. « Notes » per­met de jouer si­mul­ta­né­ment deux sources chro­ma­tiques en trois sous-modes : « One Shots », « Pads » (sus­tain in­fi­ni) et « Tape » (boucles syn­chro­ni­sées au tem­po sur une division du beat). Chaque source bé­né­fi­cie de son propre vo­lume, pan,

tune et start time et peut être jouée à l’en­droit ou à l’en­vers. « Loops » offre qua­rante banques de treize boucles ré­par­ties de Do 2 à Do 3. En­fin, le mode « Slices » pro­pose aus­si qua­rante phrases dé­cou­pées en treize frag­ments map­pés eux aus­si de Do 2 à Do 3.

Pour les twea­kers

C’est dans le me­nu En­gine que l’on peut en­trer dans le dé­tail de chaque mode afin de per­son­na­li­ser les sons. Pour cha­cun des trois modes, l’in­ter­face est lé­gè­re­ment dif­fé­rente afin de s’adap­ter aux spé­ci­fi­ci­tés de ce der­nier. Elle est di­vi­sée en quatre bandes ho­ri­zon­tales. Dans la plus haute, le « Source Pa­nel », on choi­sit la ou les sources (sui­vant le mode) dont on va pou­voir af­fi­ner les ré­glages (fi­gure 3). Chaque note dis­pose de ré­glages in­di­vi­duels, mais le bou­ton Edit All per­met de les mo­di­fier en une seule ma­ni­pu­la­tion. Chaque sample est édi­table as­sez fi­ne­ment : start, lon­gueur (en va­leurs mu­si­cales), re­verse, loop, tune, pan… Sous le ban­deau « Source », le « FX En­gine » per­met de sculp­ter les rythmes et d’ajus­ter les ni­veaux de dé­part vers les mo­du­la­tions. Au centre, on choi­sit entre formes d’onde et sé­quen­ceur pas à pas et pour cha­cun on dis­pose de pre­sets. Il est bien en­ten­du pos­sible de créer ses propres sé­quences sur deux, quatre, huit ou seize pas. En mode LFO, on peut ac­ti­ver ou non le « Phase Lock » (il com­mence à 0 pour chaque note si Phase Lock est ac­ti­vé). Le bou­ton Rate agit sur la vi­tesse re­la­tive de la sé­quence par rap­port au tem­po : de 8 me­sures au 1/128e de me­sure. On peut en jouant sur ce pa­ra­mètre ob­te­nir ra­pi­de­ment des ef­fets ryth­miques in­croyables. Dans la par­tie droite du ban­deau, « Flux » est un deuxième sé­quen­ceur dé­dié aux fluc­tua­tions de la mo­du­la­tion. On peut le pro­gram­mer pré­ci­sé­ment en ap­puyant sur son propre bou­ton Edit. Plus bas, en jaune, le FX En­gine tra­vaille sur les « Mod Ef­fects », à sa­voir vo­lume, pan, un filtre (deux types de passe haut et bas avec quatre pa­ra­mètres), pha­ser, Talk (filtre for­man­tique) et Sa­tu­rate (com­pres­sion et dis­tor­sion de type bande). En­fin, tout en bas, les ef­fets en in­ser­tion : Pitch (avec ef­fet flut­ter), Dirt (Screa­mer, Ca­bi­net et Lo-Fi), Mo­tion (Cho­rus, Flan­ger et Ro­ta­tor), Com­pres­sion, Tone (EQ et filtres passe bas et haut), De­lays (deux uni­tés syn­chrones au BPM) et Re­verb (Convo­lu­tion). Pour les boucles et slices, le « Key Se­lec­tor » per­met de trans­po­ser in­di­vi­duel­le­ment les élé­ments sur la to­na­li­té du mor­ceau en cours (fi­gure 4).

Ex­hale s’avère un for­mi­dable ou­til pour pro­duire des voix uniques, en par­ti­cu­lier pour des riffs et des nappes. Ses pos­si­bi­li­tés ex­pres­sives via les sli­ders de ma­cros per­mettent des va­ria­tions à l’in­fi­ni. Du grand Art ! Pierre Es­tève

Page

Choix des sources.

En­gine en mode Pro­duit : Type : Site : Prix : Com­pa­tible :

Key Se­lec­tor.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.