Sa­sha Siem

KR Home-Studio - - CHRONIQUES ALBUMS -

Most Of The Boys [Ca­ro­line]

Tout juste tren­te­naire, cette An­glaise en­core in­con­nue ne va pas le res­ter long­temps tant elle est sur­douée. Elle a ap­pris en­fant le pia­no et le vio­lon­celle, étu­dié la mu­sique à Har­vard et Cam­bridge, com­po­sé pour l’or­chestre sym­pho­nique de Londres… et on en passe. Vu cet im­pres­sion­nant CV, on pour­rait s’at­tendre à ce qu’elle s’im­pose comme la nou­velle star de la mu­sique contem­po­raine. Tout faux : la voi­ci qui, mu­nie d’une jo­lie voix, entre dans l’arène pop. Mais elle n’a pas ou­blié d’où elle vient et c’est forte de sa culture trans­ver­sale qu’elle com­pose ses sen­suelles chan­sons. À l’in­té­rieur de cette pop de chambre, la rou­tine est in­ter­dite au contraire des cas­sures. Lan­cée par une ryth­mique étrange, « So Po­lite » ré­sume bien la dé­marche de Sa­sha Siem : ar­mée de son vio­lon­celle, elle y al­terne pas­sages par­lés et mé­lo­diques, cordes grin­çantes et po­lies. Tout l’al­bum re­pose sur cette confron­ta­tion entre sé­quences apai­sées et groove sin­gu­lier. La jeune chan­teuse sait com­ment pour­voir ses mor­ceaux d’ar­ran­ge­ments étour­dis­sants sans nuire au coeur de ses com­po­si­tions – l’écla­tant « See-Through ». Il suf­fit d’écou­ter la chan­son qui donne son nom à ce pre­mier al­bum : d’ap­pa­rence, elle semble nor­male mais abrite en son sein des sur­prises so­nores. Éton­nant et en­voû­tant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.