KR:

KR Home-Studio - - ARTISTES -

Quand a dé­bu­té ton par­cours MAO ?

Cha­pe­lier Fou : Je suis né en 84 et j’ai dû dé­mar­rer vers les an­nées 2000 quand j’avais 15-16 ans, d’abord avec Frui­ty Loops 3.1 sur PC avec le­quel je fai­sais des ex­ports de ryth­miques et de samples pour les ren­trer en­suite sur un SP-303 de Ro­land. J’ai eu aus­si un JX-3P et l’une des pre­mières Elec­tribe roses de Korg, l’ER-1, alors que je vou­lais m’ache­ter le sam­pleur, la verte. J’ai en­suite en­chaî­né sur Live 4. Tu l’uti­lises tou­jours au­jourd’hui ?

Oui, je me sers de la ver­sion 9 sur scène, avec un joys­tick qui contrôle ses pa­ra­mètres par le biais de Max for Live. Max me donne sur­tout la pos­si­bi­li­té de sé­quen­cer des mor­ceaux tout en res­tant dans l’écran ses­sion. Ça me per­met d’au­to­ma­ti­ser les clips ou par­fois les scènes qui s’en­chaînent d’elles-mêmes au bout d’un cer­tain nombre de me­sures. D’autres fois c’est plus free et je les lance à la main, mais j’ai aus­si des pistes qui sont ré­ser­vées à l’en­re­gis­tre­ment, c’était sur­tout ça le but de la ma­noeuvre. Par exemple, je com­mence le mor­ceau par l’en­re­gis­tre­ment d’une boucle, en­suite il y a une deuxième par­tie et, met­tons à la qua­trième fois, je rap­pelle la boucle qui a été en­re­gis­trée dans la pre­mière scène, ce que, nor­ma­le­ment, tu ne pour­rais pas faire. En gros, il s’agit de pré­sé­lec­tions de scènes avec des ex­cep­tions, des clips qui ap­par­tiennent à d’autres scènes et qui vont être lan­cés en même temps, ce qui me laisse le choix de dé­clen­cher telle ou telle scène, ou tel ou tel clip en de­hors de la scène, tout en sé­lec­tion­nant la scène que je veux. C’est im­por­tant pour moi d’avoir une scène pré­cise sé­lec­tion­née, parce que c’est là que je vais en­re­gis­trer quelque chose au pé­da­lier et il faut que je sois sûr d’avoir un slot libre à ce mo­ment-là. Est-ce que les dif­fé­rents postes sont re­liés entre eux ?

En fait, toute l’in­for­ma­tique des gens avec qui je joue ar­rive dans mon or­di­na­teur. Ca­mille, qui fait du vio­lon­celle, m’en­voie aus­si des pads et je pi­lote le Mi­croB­rute de Cha­ton… De quelle ma­nière ta for­ma­tion ins­tru­men­tale est-elle in­ter­ve­nue dans ton par­cours ?

Quand j’ai com­men­cé à faire des concerts j’étais juste sur Frui­ty Loops

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.