Akai Pro Timbre Wolf

KR Home-Studio - - SOMMAIRE -

Dé­voi­lé à Los An­geles lors du NAMM 2015, le Timbre Wolf est un syn­thé­ti­seur ana­lo­gique à quatre voix in­dé­pen­dantes, cha­cune do­tée d’une sec­tion d’édi­tion en dur, grâce à de bons gros po­tards comme on les aime, et pi­lo­té par un cla­vier de deux oc­taves, plus un sé­quen­ceur 32 pas… Une toute nou­velle aven­ture pour le fa­bri­cant ja­po­nais, jus­qu’à pré­sent plu­tôt por­té sur le sam­pling. Oyons donc un peu com­ment le spé­cia­liste du dé­cou­page des formes d’onde a réus­si à vi­rer sa cu­ti dans l’im­pi­toyable uni­vers des dents de scie…

no­tam­ment en rem­pla­çant presque im­mé­dia­te­ment la Rhythm Wolf, ju­gée trop mol­las­sonne par de nom­breux uti­li­sa­teurs, par une se­conde mou­ture, beau­coup plus in­té­res­sante, bap­ti­sée Tom Cat, que vous avez pu dé­cou­vrir dans notre précédent nu­mé­ro. Reste donc, de cet ini­tial lan­ce­ment, le Timbre Wolf, conçu pour of­frir aux nou­veaux afi­cio­na­dos de l’ana­lo­gique une so­lu­tion éco­no­mique, bâ­tie sur du so­lide, fa­cile à prendre en main et per­for­mante au ni­veau syn­thèse : quatre ca­rac­té­ris­tiques qui ne vont pas si cou­ram­ment que ce­la dans le même sens…

So­lide et éco­no­mique !

Pour ce qui est de nos deux pre­mières ca­rac­té­ris­tiques, on est tout de suite convain­cu : un syn­thé de près de 4 kg, ven­du au­tour de 400 €, qui pro­pose une so­lide coque en acier de 43 x 35 cm, soi­gneu­se­ment peinte en blanc, bor­dée par de vin­tage ren­forts en faux bois (un plas­tique ce­pen­dant moins at­trayant que ce­lui pro­po­sé par la Tom Cat), et agré­men­té de sé­lec­teurs de fonc­tion en acier, d’une mo­lette de pitch bend cos­sue, de po­tards mas­tards puis­sam­ment vis­sés et sou­li­gnés par un sé­quen­ceur à seize bou­tons de type 808 illu­mi­nés par des triodes tout ce qu’il y a de plus fes­tif, eux-mêmes bor­dés par

un cla­vier très convain­cant au ni­veau tou­cher, grâce à une ex­cel­lente ré­ponse dy­na­mique, bien ferme sous les doigts, c’est en soi un bel ex­ploit, en ces temps de « chea­pi­tude » ab­so­lue du com­mun des hard­wares dans cette gamme de prix ! On se ré­gale donc sans mé­na­ge­ment à faire cli­gno­ter et à ti­tiller tout ce beau monde qui nous re­pose in­fi­ni­ment de la sou­ris et des écrans. De plus, cô­té connec­tique (fi­gure 1), tout a été là aus­si confor­ta­ble­ment pré­vu et im­plan­té, avec cinq sor­ties jack TR/TRS 6,35 éga­le­ment vis­sées (une pour chaque voix plus une de mix), une prise casque au même for­mat, trois prises MI­DI tra­di­tion­nelles ac­com­pa­gnées d’un port USB pour com­mu­ni­quer di­rec­te­ment avec un or­di­na­teur, une prise pour l’ali­men­ta­tion ex­terne, et, pas­se­port vin­tage oblige, une en­trée et une sor­tie Gate Trig en mi­ni-jack… Jusque-là, tout va bien !

Er­go­no­mie de ve­lours

Ef­fec­ti­ve­ment, la prise en main du bes­tiau lu­mi­neux n’exige pas de chausser ses lu­nettes pour s’ar­ra­cher les che­veux sur une no­tice, qui, au de­meu­rant, s’avère d’une ap­pé­tis­sante mai­greur : ouf ! Tout se trouve sous les doigts sans trem­ble­ment, avec quatre co­lonnes d’édi­tion re­pré­sen­tant chaque voix. Elles com­prennent cha­cune des bou­tons de vo­lume, d’ac­cor­dage, de fré­quence de cou­pure du filtre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.