Ge­ne­lec 8330A

KR Home-Studio - - SOMMAIRE -

Ge­ne­lec, l’une des marques les plus ré­pan­dues et cé­lèbres dans les stu­dios, re­vient avec un en­semble com­plet com­bi­nant mo­ni­tor ac­tif, kit de me­sure et lo­gi­ciel de cor­rec­tion.

les vitres avec de la mo­quette, comme le conseillait Ré­gis Las­pa­lès dans un sketch avec son com­parse Phi­lippe Chevallier. Évi­tez aus­si de ta­pis­ser vos murs de boîtes à oeufs, ce qui, sur le plan acous­tique, ne pré­sente qu’un in­té­rêt très li­mi­té. Et puis le fait de man­ger tous ces oeufs fe­ra mon­ter votre taux d’al­bu­mine, alors que vous, ce sont des al­bums que vous vou­lez mixer… La firme fin­lan­daise s’est pen­chée sur la ques­tion, en dé­ve­lop­pant de nou­veaux mo­ni­tors dont la res­ti­tu­tion s’op­ti­mise de ma­nière ai­sée, en fonc­tion des ca­rac­té­ris­tiques acous­tiques de votre stu­dio. La tech­no­lo­gie ana­lo­gique ne sau­rait pas ob­te­nir des cor­rec­tions pro­bantes, du fait de ses li­mi­ta­tions phy­siques. Les in­gé­nieurs de Ge­ne­lec ont donc dé­ve­lop­pé un sys­tème nu­mé­rique de cor­rec­tion ac­com­pa­gnant les en­ceintes de mo­ni­to­ring.

Prin­cipe et ex­ploi­ta­tion

Le sys­tème SAM de Ge­ne­lec, acro­nyme de Smart Ac­tive Mo­ni­tor, n’a pas grand-chose à voir avec le SAM (Spea­ker Ac­tive Mat­ching) de De­via­let, qui l’a pré­cé­dé de plus d’un an. Il s’agit, pour Ge­ne­lec, de cor­ri­ger la ré­ponse du mo­ni­to­ring en fonc­tion des qua­li­tés et dé­fauts de la pièce d’écoute, en réa­li­sant une confi­gu­ra­tion soi-même. Le SAM de De­via­let consiste à cor­ri­ger les dé­fauts des en­ceintes. Com­ment ? Oui, c’est très dif­fé­rent. Ge­ne­lec joint à ses en­ceintes un mi­cro­phone de me­sure à élec­tret, mu­ni d’une pe­tite pince pour pied, et équi­pé d’un câble ter­mi­né par un jack TRS 3,5 mm. Il se branche sur une pe­tite in­ter­face ex­terne re­liée à votre or­di­na­teur

(Mac ou PC) en USB, afin de pou­voir conver­tir en nu­mé­rique la mo­du­la­tion is­sue du mi­cro, après avoir en­voyé dans les en­ceintes un ba­layage ca­li­bré de fré­quences de 20 Hz à 20 kHz, un sweep pour ceux qui connaissent ce terme. En­suite, un al­go­rithme, le GAC (Ge­ne­lec Au­toCal), ou ca­li­brage au­to­ma­tique, cor­rige la ré­ponse du mo­ni­to­ring en ni­veau, phase et éga­li­sa­tion, en op­ti­mi­sant la ré­ponse des en­ceintes ac­tives dans l’en­vi­ron­ne­ment acous­tique où elles se trouvent. La prin­ci­pale dif­fi­cul­té consiste à bien po­si­tion­ner le mi­cro­phone om­ni­di­rec­tion­nel et de bien suivre les in­di­ca­tions sur l’écran de l’or­di­na­teur. En fait, l’er­go­no­mie pous­sée de l’en­semble rend l’opé­ra­tion ac­ces­sible aux néo­phytes et autres in­gé­nieurs du son en herbe. Le lo­gi­ciel af­fiche les courbes pour in­for­ma­tion, mais tout le monde ne sait pas les in­ter­pré­ter ; ras­su­rez-vous, ce n’est pas une obli­ga­tion ! Cet ali­gne­ment acous­tique peut être ré­pé­té par­tout où vous vous dé­pla­ce­rez avec votre propre sys­tème de mo­ni­to­ring Ge­ne­lec, de ma­nière à conser­ver vos marques et autres points de re­père d’une acous­tique de stu­dio à l’autre. Mais même si votre ex­ploi­ta­tion se concentre sur un seul stu­dio, vous ti­re­rez grand avan­tage de cette tech­no­lo­gie per­for­mante. Les ac­ci­dents de courbe de ré­ponse les plus no­toires se si­tuent dans le re­gistre grave, jus­qu’à 200 Hz en­vi­ron. Au-de­là de cette fré­quence, les per­tur­ba­tions liées à la pièce d’écoute se font moins sen­tir. Ce­la n’em­pêche pas d’af­fi­ner la cor­rec­tion au­dio­nu­mé­rique par des pan­neaux, dis­po­sés conve­na­ble­ment dans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.