L’

KR Home-Studio - - DÉCOUVRIR -

aide Sa­cem à l’au­to­pro­duc­tion

Quel a été son prin­cipe fon­da­teur au sein de la Sa­cem ? (fi­gure 1) D’après Na­tha­lie Roy (Char­gée de mis­sion / Pôle Mu­siques Ac­tuelles et Jazz) et Li­lian Gold­stein (Char­gé des Mu­siques Ac­tuelles à l’Ac­tion Cultu­relle) (fi­gure 2) que nous avons in­ter­ro­gés, le prin­cipe fon­da­teur est d’ac­com­pa­gner un pro­jet au­to­pro­duit dans le sec­teur des Mu­siques Ac­tuelles por­té par un membre de la Sa­cem (au­teur et/ou com­po­si­teur). Le pro­gramme a été créé en 2002. La Sa­cem re­çoit en­vi­ron 350 de­mandes. Qua­rante à cin­quante pro­jets sont sé­lec­tion­nés chaque an­née. De­puis 2002, en­vi­ron 700 ar­tistes ou groupes ont pu bé­né­fi­cier de ce pro­gramme d’aide à des­ti­na­tion des au­teurs/com­po­si­teurs. En 2016, qua­rante pro­jets pour­ront être à nou­veau sou­te­nus. La Sa­cem conseille for­te­ment au por­teur de pro­jet de rem­plir le plus ju­di­cieu­se­ment et avec un maxi­mum d’in­for­ma­tions (dé­ve­lop­pe­ment pho­no­gra­phique et scé­nique) le for­mu­laire de­man­dé. La suite se passe en com­mis­sion et sur écoute. La Com­mis­sion, com­po­sée de quinze membres de la Sa­cem, re­pré­sen­tant les trois col­lèges (au­teurs, com­po­si­teurs et édi­teurs), est sen­sible à la qua­li­té des textes, des com­po­si­tions, de l’en­re­gis­tre­ment, ain­si qu’à l’en­tou­rage pro­fes­sion­nel du créa­teur et au dé­ve­lop­pe­ment du pro­jet.

Alors, quel est le constat de la Sa­cem en re­tour à cette aide al­louée ? « Le re­tour des ar­tistes sou­te­nus est tou­jours très po­si­tif ! » Si c’est grâce à l’aide al­louée de 4 500 €, c’est sur­tout qu’elle est com­plé­tée par des pro­po­si­tions d’ac­tions de pro­mo­tion : ex­po­si­tion sur le site Sa­cem, par­te­na­riat avec

« Con­crè­te­ment, le bi­lan est tou­jours très po­si­tif pour les au­teurs com­po­si­teurs bé­né­fi­ciaires de l’aide ; l’aide fi­nan­cière puis la com­bi­nai­son de pro­po­si­tions pro­fes­sion­na­li­santes im­por­tantes ont un im­pact si­gni­fi­ca­tif pour la re­con­nais­sance dans la fi­lière pro­fes­sion­nelle » , dé­clarent Na­tha­lie Roy et Li­lian Gold­stein.

Si le sup­port phy­sique n’a plus la per­ti­nence qu’il avait avant, pour la Sa­cem, il reste d’ac­tua­li­té, en­core plus en 2016. Il prend le rôle d’une carte de vi­site né­ces­saire pour les ar­tistes qui cherchent un en­tou­rage pro­fes­sion­nel ; de plus, nombre d’entre eux sont struc­tu­rés et vendent beau­coup d’al­bums à la sor­tie des concerts. En­fin, il faut no­ter les ar­tistes qui s’au­to­pro­duisent par choix afin de mieux maî­tri­ser leur car­rière.

Na­tha­lie Roy et Li­lian Gold­stein ré­sument l’aide à l’au­to­pro­duc­tion comme un pro­gramme phare de l’Ac­tion Cultu­relle de la Sa­cem : « Nous de­vons ré­pondre aux be­soins de nos au­teurs/com­po­si­teurs qui pro­duisent leur pre­mier ou deuxième al­bum et dont les de­mandes sont en nette aug­men­ta­tion ; notre rôle

Mr Blacks­tone.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.