KR:

KR Home-Studio - - AUTOPROD -

Le BPM est né en 2011. Au dé­part l’am­bi­tion était de créer un la­bel de mu­sique élec­tro­nique, d’or­ga­ni­ser des soi­rées dans des bars à Pa­ris, d’y in­vi­ter de jeunes ar­tistes afin de les dé­cou­vrir et de col­la­bo­rer à leur évo­lu­tion. C’est là que l’idée du « Con­test » s’est im­po­sée na­tu­rel­le­ment. Il n’était pas ques­tion dans notre es­prit de cher­cher des DJ mais bel et bien des pro­duc­teurs-com­po­si­teurs de « mu­sique élec­tro­nique » en vue de dé­ve­lop­pe­ment de car­rière. Le BPM Con­test était sur pied ! Quelles sont vos mo­ti­va­tions pour pro­po­ser ce type de trem­plin ?

Mon plai­sir de « ma­na­ger de la­bel » est vrai­ment la dé­cou­verte de pro­jets mu­si­caux in­édits afin de les pro­po­ser aux dif­fé­rents ac­teurs de la pro­fes­sion. J’ai aus­si une cer­taine idée de la « fête » au­tour de la mu­sique. Pour moi une soi­rée réus­sie est un « tout ». Elle doit être à la fois fes­tive et spec­ta­cu­laire mais aus­si pas­sion­nante ar­tis­ti­que­ment. Le trem­plin pro­pose au pu­blic de dé­cou­vrir des ta­lents émer­gents en pre­mière par­tie de soi­rée et de conti­nuer la fête avec des va­leurs sûres ! Si quelque temps plus tard vous en­ten­dez

Les di­verses étapes du trem­plin Ses­sion 1 : le 26 mars au 1988 Live Club à Rennes, pré­sen­tant quatre can­di­dats, avec Ben Klock, DJ ré­sident du club Ber­ghain à Ber­lin. Ses­sion 2 : le 1er avril au Sté­réo­lux à Nantes, pré­sen­tant quatre can­di­dats, avec Gui Bo­rat­to qui vien­dra mettre un peu de Bré­sil dans sa house. Ses­sion 3 : le 21 mai au Ca­ba­ret Aléa­toire à Mar­seille, pré­sen­tant quatre can­di­dats, sous le haut pa­tro­nat du par­rain de ce Con­test 2016, Pe­dro Win­ter. Ses­sion 4 : le 9 juin au Sucre à Lyon, pré­sen­tant quatre can­di­dats, avec en­core une fois Pe­dro Win­ter, le pa­tron de Ed Ban­ger. Ses­sion 5 : le 16 sep­tembre à La Lai­te­rie à Stras­bourg pour écou­ter deux des de­mi-fi­na­listes. Ses­sion 6 : le 16 oc­tobre au Ma­ga­zine Club à Lille pour écou­ter les deux autres de­mi-fi­na­listes. Ses­sion 7 : le 25 no­vembre au Zig Zag à Pa­ris pour dé­cou­vrir les deux fi­na­listes. par­ler d’un ar­tiste qui monte et que vous vous rap­pe­lez l’avoir dé­cou­vert lors d’une étape de notre trem­plin mu­si­cal, alors pour moi le pa­ri est réus­si… C’est un peu le même concept que les scènes ou­vertes dans le « one man show » ! Nous pro­po­sons aux pu­blics d’être cu­rieux afin de dé­cou­vrir en ex­clu­si­vi­té les ré­fé­rences de de­main. Quel est votre lien avec Villa Sch­weppes ?

Villa Sch­weppes est de­ve­nu cette an­née notre spon­sor prin­ci­pal. Mais, au-de­là du spon­so­ring, Villa Sch­weppes de­vient un vé­ri­table as­so­cié ar­tis­tique et re­ven­dique l’évé­ne­ment. Villa Sch­weppes est di­ri­gé par une équipe de mé­lo­manes très aver­tis. Leur ob­jec­tif est clair : of­frir des soi­rées à leur pu­blic avec une pro­gram­ma­tion poin­tue et de « haut vol ». Le BPM pro­pose de dé­cou­vrir les ta­lents de de­main… notre ren­contre a fait mouche et notre al­liance « a cou­lé de source »… d’eau ga­zeuse bien sûr ! Quels sont vos autres par­te­naires ?

Es­sen­tiel­le­ment des mé­dias comme des ma­ga­zines (Tsu­gi, les In­rocks), des web­zines (Chill Mu­sic, WATM), Ra­dio No­va qui dif­fu­se­ra toutes les soi­rées en di­rect live. D’autres par­te­naires comme le la­bel des or­ga­ni­sa­teurs du BPM (Roch Mu­sic), des marques (Rane, Beyer­dy­na­mic), Di­gi­tick, l’école de MAO & DJing Kaith Skool… Quelles sont les condi­tions de par­ti­ci­pa­tion ?

C’est très simple, il suf­fit de se rendre sur nos sites pour en­re­gis­trer sa can­di­da­ture : www.vil­la­sch­weppes.com ou plus di­rec­te­ment sur www.bpm­con­test.com, et de rem­plir un dos­sier d’ins­crip­tion avec lien Sound­Cloud ou autre pour nous pré­sen­ter les oeuvres ori­gi­nales. Les re­mix et DJ sets non ori­gi­naux ne se­ront pas écou­tés. Ne sont écou­tés que les tracks, les lives ou DJ sets ori­gi­naux. Une fois sé­lec­tion­nés, les ar­tistes se re­trou­ve­ront pro­gram­més sur les dates de la tour­née et nous pro­po­se­rons 30 mi­nutes d’un de leurs sets ori­gi­naux (soit en live, soit en DJ set d’oeuvres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.