KR:

KR Home-Studio - - REPORTAGES -

De­puis com­bien de temps tra­vailles-tu ici et quel est ton rôle à la Ci­té ?

Bap­tiste Pierre : Je suis là de­puis l’ou­ver­ture et m’oc­cupe, entre autres, du Pôle Res­sources qui est un es­pace multimédia dé­dié à la mu­sique avec une salle d’ac­cueil et une par­to­thèque, une pièce ré­ser­vée à la créa­tion en mul­ti­dif­fu­sion et la salle MAO équi­pée avec dix postes, moi­tié Mac et PC, conte­nant des li­cences Cu­base, Lo­gic, Rea­son, Able­ton et la suite Kom­plete de NI (fi­gure 3). On y dé­ve­loppe ré­gu­liè­re­ment des work­shops en fai­sant ve­nir des in­ter­ve­nants ex­té­rieurs sur des thé­ma­tiques va­riées au­tour de la fa­bri­ca­tion d’un contrô­leur Ar­dui­no, le fonc­tion­ne­ment de Live, Cu­base, Max/MSP ou les tech­niques de mixage et de mas­te­ring. Com­ment fonc­tionne le Pôle Res­sources ? Le Pôle Res­sources est rat­ta­ché au conser­va­toire mais reste hors cur­sus, ce qui per­met à un pu­blic ex­té­rieur de par­ti­ci­per quand même aux ate­liers moyen­nant une adhé­sion sym­bo­lique de 10 € à l’an­née. Vis-à-vis des élèves du conser­va­toire, j’anime deux après-mi­di par se­maine, le lun­di où je m’adresse à ceux qui maî­trisent dé­jà la mu­sique et le ven­dre­di qui est plus tour­né vers les jeunes des CHAM des col­lèges (Classes à Ho­raires Amé­na­gés Mu­siques) qui ont des trous dans leur em­ploi du temps. Tu as aus­si un em­pla­ce­ment dé­dié au RDC ? On dis­pose d’un es­pace pour ac­cueillir des ex­pos et notre temps fort ap­pe­lé « Mi­cro Mu­sic » qu’on a ini­tié pour la pre­mière fois en oc­tobre der­nier sur une di­zaine de jours. Ce sont des ren­contres au­tour de spec­tacles un peu plus ex­pé­ri­men­taux, comme le Dôme mul­ti­dif­fu­sion en par­te­na­riat avec l’uni­ver­si­té de Gre­noble, en pro­jet pour cette an­née. Quel cur­sus t’a per­mis d’in­té­grer ces fonc­tions à la Ci­té ? J’ai fait de la trom­pette au conser­va­toire, puis de la bat­te­rie et des ma­chines en au­to­di­dacte et je me suis beau­coup oc­cu­pé d’évé­ne­men­tiels, de soi­rées, puis de mu­sique élec­tro­nique à Ber­lin où je suis res­té quatre ans. J’ai trou­vé sur­pre­nant qu’une telle struc­ture se monte à Ro­mans où j’avais été au ly­cée, il y avait un poste à pour­voir et j’ai eu la chance d’être re­cru­té. La Ci­té re­pré­sente un vrai atout pour le ter­ri­toire, car j’ai tou­jours trou­vé bi­zarre que les conser­va­toires en gé­né­ral soient si dé­ca­lés par rap­port aux mou­ve­ments mu­si­caux contem­po­rains.

Salle MAO.

Bap­tiste Pierre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.