Karl Bar­tos

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Com­mu­ni­ca­tion [Tro­ca­dé­ro / La Ba­leine]

Ce disque est le pre­mier al­bum so­lo de Karl Bar­tos, ex­per­cus­sion­niste de Kraft­werk. Sor­ti à l’ori­gine sur le la­bel So­ny en 2003, treize ans après son dé­part de la for­ma­tion lé­gen­daire (1990), Com­mu‐ ni­ca­tion a été to­ta­le­ment re­mas­te­ri­sé pour cette nou­velle édi­tion et agré­men­té d’un titre bo­nus, « Ca­me­ra Obs­cu­ra », qui rend, en quelque sorte, hom­mage à la for­ma­tion d’ori­gine de Bar­tos. Le concept de ce disque tourne au­tour de la di­gi­ta­li­sa­tion des mé­dias et de la culture, un su­jet tou­jours d’ac­tua­li­té. Les mor­ceaux dé­crivent la fa­çon dont les images fa­çonnent notre vi­sion du monde et com­ment les mé­dias élec­tro­niques (in­ter­net) vont chan­ger les conte­nus de notre culture. Au­jourd’hui, la ré­so­nance de ces thèmes jus­ti­fie à elle seule la res­sor­tie de ce chef-d’oeuvre du genre. Consi­dé­ré comme un « al­bum per­du » dans la courte dis­co­gra­phie (en so­lo) de Karl, Com­mu­ni­ca­tion a été éclip­sé par la sor­tie du dixième al­bum de Kraft­werk, Tour de France Sound­tracks, en 2003. En­re­gis­tré dans son home-stu­dio d’Ham­bourg en août 2002 et jan­vier 2003 avec l’in­gé­nieur du son Ma­thias Black, le pre­mier ef­fort so­lo de Bar­tos n’a rien per­du de sa per­ti­nence et s’ins­crit dans la pro­lon­ga­tion de l’oeuvre de Kraft­werk.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.