Mi­cro­tech Ge­fell des­tins croi­sés

KR Home-Studio - - REPORTAGES -

Mi­cro­tech Ge­fell est une marque hau­te­ment ré­pu­tée chez les ini­tiés et qua­si in­con­nue chez nombre d’uti­li­sa­teurs de mi­cro­phones. Seule­ment voi­là, le nom ini­tial de Mi­cro­tech Ge­fell n’est autre que Georg Neu­mann & Co. Et oui, il s’agit là d’une his­toire non pas ca­chée, mais qui a fi­ni par se perdre dans les mé­moires, à force de guerre, de ri­deau de fer, de réuni­fi­ca­tion, de na­tio­na­li­sa­tion d’un cô­té et de ra­chat de l’autre. Tout ce­la a nour­ri, au fi­nal, une cer­taine confu­sion. Cette vi­site d’usine a pour but d’éclair­cir l’his­toire entre Georg Neu­mann GmbH ap­par­te­nant au groupe Senn­hei­ser et Georg Neu­mann & Co / KG, mai­son mère de Mi­cro­tech Ge­fell. Qui est vrai­ment qui ? Que s’est-il pas­sé ? Avec le sou­tien de Wood­brass De­luxe (im­por­ta­teur de la marque en France), nous nous sommes ren­dus à Ge­fell pour mieux com­prendre.

(fi­gure 1)

Mi­chael­kirchs­traße à Ber­lin su­bit bom­bar­de­ments et in­cen­die. La so­cié­té et son per­son­nel dé­mé­nagent en 1944 à Ge­fell. Il fal­lait trou­ver un en­droit tran­quille sur­tout dé­pour­vu de struc­tures stra­té­giques pour évi­ter de nou­veaux dom­mages. Néan­moins, la pro­duc­tion de mi­cro­phones a re­pris pro­gres­si­ve­ment, car Neu­mann a d’abord construit des pompes pour mo­teur d’avion et autre ma­té­riel dans la trans­mis­sion ra­dio.

Le se­cond grand tour­nant in­ter­vient quand Ge­fell, ini­tia­le­ment oc­cu­pée par les Amé­ri­cains, se re­trouve en 1946 aux mains de l’Union So­vié­tique dans le cadre d’un échange de ter­ri­toire entre les deux su­per puis­sances. Échange ayant pour en­jeu une par­tie de Ber­lin. En 1947, Georg Neu­mann, qui ne se plaît guère à la cam­pagne, dé­sire re­tour­ner à Ber­lin. Il monte un ma­ga­sin de ré­pa­ra­tion qui de­vien­dra Georg Neu­mann GmbH, alors que le reste de l’équipe et sur­tout son in­gé­nieur en chef (Erich Küh­nast), eux, res­tent à Ge­fell. Georg Neu­mann & Co conti­nue­ra son aven­ture jus­qu’à au­jourd’hui et de­vien­dra la mai­son mère de Mi­cro­tech Ge­fell sous la dé­no­mi­na­tion pré­cise de Georg Neu­mann KG. Entre les deux so­cié­tés, la co­opé­ra­tion est étroite jus­qu’à fa­bri­quer les mêmes pro­duits. 1950, Gef­fel in­tro­duit la pro­duc­tion en sé­rie de mi­cro­phones de me­sure à conden­sa­teur. En 1956, la so­cié­té est en par­tie éta­ti­sée, ce qui n’em­pêche pas la pro­duc­tion de mi­cro­phones plu­tôt dé­diés aux sta­tions de ra­dio à Ber­lin alors en re­cons­truc­tion. Ici, on parle du CMV 563 équi­pé des cap­sules M55 (om­ni), M7 (car­dioïde), M8 (fi­gure en 8) et M9 (om­ni), mais aus­si M7S, M8S et M9S (fi­gure 4). Est aus­si concer­né l’UM 57 à triple di­rec­ti­vi­té om­ni, car­dioïde et fi­gure en 8 (fi­gure 5).

1961, les consé­quences de la construc­tion du mur de Ber­lin font que les re­la­tions entre les deux so­cié­tés sont plus dif­fi­ciles, ce qui ne les em­pê­che­ra pas de conti­nuer à pro­duire les mêmes mi­cro­phones.

Georg Neu­mann et Erich Küh­nast à Ber­lin qui testent le pre­mier pro­duit de la com­pa­gnie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.