La Rolls des édi­teurs en­sei­gnée par un ex­pert

KR Home-Studio - - TESTS -

Fi­nale, la Rolls des lo­gi­ciels d’écri­ture mu­si­cale, mé­rite tou­jours quelques séances de for­ma­tion ou d’in­for­ma­tion. Ce DVD, en­re­gis­tré par le for­ma­teur fran­çais cer­ti­fié de Fi­nale, ras­semble les pra­tiques in­dis­pen­sables à son bon usage. Une pe­tite pi­qûre de rap­pel ne fait ja­mais de mal, sur­tout lors­qu’on a ten­dance à vou­loir « bi­douiller » en au­to­di­dacte sans prendre le temps de lire la do­cu­men­ta­tion. Re­tour dans une école bien sym­pa­thique.

de par le monde, ce qui ex­plique qu’il soit le plus ven­du. Simple à ses dé­buts en 2000, il ne cesse de se com­plexi­fier, de s’en­ri­chir de tech­no­lo­gies d’in­tel­li­gence d’ana­lyse, mé­lan­geant l’écri­ture, l’au­dio­nu­mé­rique et la vi­déo pour de­ve­nir une vé­ri­table usine à gaz. Ses concep­teurs amé­ri­cains l’ont bien com­pris et, de­puis cinq ans en­vi­ron, la barre est re­dres­sée vers une sim­pli­fi­ca­tion de son usage afin de pou­voir s’adres­ser non seule­ment aux pro­fes­sion­nels, mais aus­si aux très nom­breux dé­bu­tants sou­cieux de dis­po­ser d’un ou­til per­for­mant. Ce­pen­dant, comme pour l’usage d’un trai­te­ment de texte, des règles, de bonnes pra­tiques liées non seule­ment au sol­fège mais aus­si à la maî­trise d’un ou­til in­for­ma­tique sont ab­so­lu­ment né­ces­saires pour sa­tis­faire cet art exi­geant qu’est l’écri­ture mu­si­cale.

Pe­tit his­to­rique

C’est en 1988 que la ver­sion 1.0 de Fi­nale voit le jour. Do­ré­na­vant les ver­sions sont iden­ti­fiées non plus par un nu­mé­ro de ver­sion mais par leur an­née de sor­tie. À l’époque, Co­da Mu­sic avait en charge son dé­ve­lop­pe­ment sous la di­rec­tion de Phil Far­rand. Les mu­si­ciens étaient alors qua­si­ment tous sur Mac, ce n’est que la se­conde mou­ture du soft

qui fut por­tée sous PC. Cette ten­dance s’est in­ver­sée en 2004 où les nou­velles mou­tures ont d’abord été pro­po­sées pour PC, ce qui m’a bien ar­ran­gé !

Key­boards Re­cor­ding vous a tou­jours pré­sen­té les nou­veau­tés de ce poids lourd de l’édi­tion et a par­ti­cu­liè­re­ment sou­li­gné les grands tour­nants qu’il a su prendre tout au long de son évo­lu­tion. Sou­ve­nez­vous de la ver­sion de 2006, mar­quée par l’idée in­gé­nieuse de pro­po­ser une base au­dio com­mune à tous les mu­si­ciens pour écou­ter leur oeuvre, sans pas­ser par la carte son de leur sys­tème in­for­ma­tique, en uti­li­sant la fabuleuse bi­blio­thèque de sons Gar­ri­tan. Dès 2007, dé­barque le conduc­teur qui fa­ci­lite la tâche de ce­lui qui écrit des par­ti­tions d’or­chestre, afin de syn­chro­ni­ser au­to­ma­ti­que­ment toutes les mo­di­fi­ca­tions d’une par­ti­tion sur les autres. Lorsque je re­lis mes bancs d’es­sai, sou­vent le mot « usine à gaz » ap­pa­raît. Il est vrai que Ma­keMu­sic (l’ac­tuel édi­teur de Fi­nale) est à l'écoute de ses clients mu­si­ciens via de nom­breux fo­rums of­fi­ciels et en toutes langues où le brains­tor­ming est de ri­gueur. Une vraie mine d’idées, sym­pa­thique au pre­mier abord, mais ô com­bien ra­va­geuse lorsque les nou­velles fonc­tion­na­li­tés sont ajou­tées à la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.