Rüfüs

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Bloom [Hap­py Mu­sic]

Le trio aus­tra­lien est pas­sé maître dans l’art de conce­voir une dance mu­sic douce et in­do­lente ca­pable de vous en­traî­ner sur la piste de danse sans que vous vous en ren­diez compte. À part Mes­mer, on ne voit pas qui peut ri­va­li­ser. Blague mise à part, sur ce se­cond opus, les gars de Syd­ney n’ont pas sou­hai­té chan­ger leur ma­nière de conce­voir une mu­sique qui nous veut du bien. Rüfüs se­rait un peu comme la ré­ponse de l’hé­mi­sphère sud aux Lon­do­niens de Hot Chip. Les rythmes sont lé­gè­re­ment ap­puyés, les basses pro­fon­dé­ment cha­lou­pées, les notes de syn­thés fi­ne­ment ci­se­lées et les voix to­ta­le­ment éthé­rées. Il n’y a fran­che­ment rien à re­dire sur ce tra­vail d’or­fèvre qui tranche avec tout un pan de la pro­duc­tion ac­tuelle cher­chant les ef­fets fa­ciles et les mon­tées très cal­cu­lées. Dans ce contexte, Rüfüs veut ain­si re­don­ner ses lettres de no­blesse au genre et mon­trer qu’un cer­tain raf­fi­ne­ment so­nore peut ri­mer avec en­vie de dan­ser. De­vant tant de per­fec­tion so­nore, cer­tains pour­raient re­pro­cher un manque d’as­pé­ri­té à cette mu­sique presque fonc­tion­nelle. Au fi­nal, il ne faut pas ou­blier que Bloom n’est pas l’oeuvre de ma­chines mais d’un groupe à part en­tière for­mé par Ty­rone Lind­q­vist (voix, gui­tare), Jon George (syn­thé­ti­seurs) et James Hunt (bat­te­rie).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.