Le tra­vail de l’ac­cor­deur : bien plus vaste que « la mise au ton » !

KR Home-Studio - - PRISE EN MAIN -

Le tra­vail le plus évident de l’ac­cor­deur est pré­ci­sé­ment… d’ac­cor­der les pia­nos ! Mais les per­sonnes for­mées à ce mé­tier pré­fèrent plu­tôt qu’on leur donne le titre de tech­ni­ciens du pia­no, leur champ d’in­ter­ven­tion étant bien plus vaste que la simple « mise au ton » ! En ef­fet, la mé­ca­nique de l’ins­tru­ment se règle, s’op­ti­mise en fonc­tion du type de jeu du mu­si­cien et de l’usure, et le tech­ni­cien in­ter­vien­dra aus­si pour so­lu­tion­ner les pro­blèmes fonc­tion­nels de l’ins­tru­ment, comme les « bruits » de pé­dales, les touches qui se bloquent, mais éga­le­ment les ac­ci­dents struc­tu­rels comme, par exemple, les fentes de table d’har­mo­nie ou les « rat­tra­pages » d’une laque abî­mée. En­fin, au-de­là de l’ac­cord, peut in­ter­ve­nir l’har­mo­ni­sa­tion, qui adap­te­ra l’ins­tru­ment à son cadre d’uti­li­sa­tion ou au ré­per­toire que l’on sou­haite jouer… Bien évi­dem­ment, cha­cune de ces in­ter­ven­tions sup­pose un temps de tra­vail non né­gli­geable pour le pro­fes­sion­nel, né­ces­si­tant par­fois un re­tour à l’ate­lier… Il est tou­jours prudent de faire réa­li­ser un de­vis préa­lable dé­fi­nis­sant clai­re­ment les opé­ra­tions réa­li­sées et le temps pas­sé. Une men­tion par­ti­cu­lière concer­nant la par­tie « élec­tro­nique » des pia­nos acous­tiques pour la­quelle tous les tech­ni­ciens du pia­no n’ont pas les com­pé­tences…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.