Ca­sio CELVIANO Grand Hy­brid GP-300 quelle au­dace !

KR Home-Studio - - CHOISIR TESTS -

Une nou­velle sé­rie d’ins­tru­ments de la ca­té­go­rie des pia­nos nu­mé­riques droits dé­barque chez Ca­sio. Fort de son ex­pé­rience ac­quise avec la fa­mille des por­tables nu­mé­riques Pri­via, Ca­sio se lance dans la dif­fu­sion de ses ins­tru­ments au sein des conser­va­toires de musique. Dé­mons­tra­tion.

qu’on avait pour ha­bi­tude de qua­li­fier de jouet mu­si­cal. Que nen­ni, c’était le dé­but du tour­nant de la marque qui a su au cours des an­nées se pro­fes­sion­na­li­ser, pro­fi­tant même des centres de R&D de la cé­lèbre marque Tech­nics. En 2006, KR fai­sait l’éloge d’une sé­rie de pia­nos nu­mé­riques por­tables pro­met­teurs bap­ti­sée Pri­via qui a rem­por­té un franc suc­cès (KR n°209). Au­jourd’hui, nous as­sis­tons en­core une fois à un nou­veau dé­fi : Ca­sio s’at­taque à une ca­té­go­rie de pro­duits qui touche en­core plus de mu­si­ciens, celle des pia­nos nu­mé­riques meubles.

Un vrai pia­no meuble

Bap­ti­sée CELVIANO Grand Hy­brid, cette sé­rie pré­sente un look de pia­no meuble et a été dé­ve­lop­pée en col­la­bo­ra­tion avec une marque de pia­nos al­le­mande de re­nom : Bech­stein. Notre pia­no de test est le GP-300 (fi­gure 1) et nous avons eu l’oc­ca­sion d’écou­ter le GP-500 (fi­gure 2) lors d’un évé­ne­ment or­ga­ni­sé par la marque. Cô­té de­si­gn, le tra­vail est plu­tôt réus­si. La qua­li­té d’as­sem­blage des dif­fé­rentes par­ties n’est pas en­core par­faite, no­tam­ment la fixa­tion des trois

pé­dales qui, mon­tées souples, bougent lors­qu’on les uti­lise et fi­nissent par être bruyantes à en ju­ger par la dé­mons­tra­tion qu’un vrai pro nous en a faite au cours d’un concert. Grosse im­pres­sion aux mains de Ben­ja­min Gros­ve­nor (fi­gure 3), pia­niste am­bas­sa­deur de la marque, ce vir­tuose a eu l’au­dace de pous­ser les li­mites du cla­vier lors d’un concert de pré­sen­ta­tion (voir en­ca­dré page sui­vante) à la fon­da­tion Dosne-Thiers où il pas­sait suc­ces­si­ve­ment d’un acous­tique et non des moindres, un queue Bech­stein, au nu­mé­rique GP-500. Bra­vo ! Il fal­lait le faire et nous étions juste à cô­té de lui pour ap­pré­cier la réelle qua­li­té de ce CELVIANO.

Deux fi­ni­tions au ca­ta­logue, noir mat pour le GP-300 et laque brillante pour le GP-500. De bonne qua­li­té, avec un bon point pour le cou­vre­cla­vier qui conduit à un ef­fet mi­roir plus que par­fait au ni­veau des mains (fi­gure 4) mais dont la ci­né­ma­tique d’ou­ver­ture et de fer­me­ture n’est pas sans risque quant à un éven­tuel pin­ce­ment des doigts. Gé­niale est l’idée de pro­po­ser un cou­vercle per­met­tant, au tra­vers de deux plaques en po­ly­car­bo­nate, de voir la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.