Stre­voz Sam­pling Thun­der X3M

Per­cus­sions de ti­tans !

KR Home-Studio - - TESTS -

Chez Stre­voz Sam­pling, les ins­tru­ments vir­tuels, for­te­ment orien­tés musique à l’image, sonnent très sou­vent épique. Thun­der X3M, comme son nom le laisse pré­sa­ger, en est un puis­sant exemple. Une marque de fa­brique qui de­vrait sé­duire plus d’un com­po­si­teur.

Ba­sée à So­fia, ca­pi­tale de la Bul­ga­rie cé­lèbre pour ses or­chestres sym­pho­niques spé­cia­li­sés dans les mu­siques de film à prix rai­son­nables, Stre­voz Sam­pling bé­né­fi­cie d’un en­vi­ron­ne­ment cultu­rel et éco­no­mique très fa­vo­rable pour pro­duire du gros son or­ches­tral. D’au­tant que George Stre­voz, qui a don­né son nom à la marque créée en 2012, est lui-même un ex­cellent com­po­si­teur et or­ches­tra­teur qui a su s’en­tou­rer d’une équipe de col­la­bo­ra­teurs de choc. Il est aus­si im­pli­qué dans l’or­ga­ni­sa­tion de ses­sions d’en­re­gis­tre­ment « all in­clu­sive » d’or­chestre et choeurs à So­fia pour de nom­breux com­po­si­teurs et so­cié­tés de pro­duc­tion dont Two Steps From Hell ou Tho­mas Ber­gen­sen. Ceci ex­plique ce­la…

Pen­sé par des pros

Dès l’ou­ver­ture de Thun­der X3M, on com­prend que l’on a af­faire à un pro­duit pen­sé par des pros, qui non seule­ment savent com­ment or­ga­ni­ser ce type de grosses per­cus­sions dans la pers­pec­tive de com­po­si­tion à l’image, mais aus­si ont in­té­gré la no­tion de work­flow dans le de­si­gn de l’in­ter­face et le choix des ins­tru­ments en­re­gis­trés (fi­gure 1). Il est à no­ter que les 20,45 Go de sons pro­posent un ac­cès di­rect aux .wav dans le dos­sier de samples. Pas de pro­tec­tion. Une bonne idée pour ceux qui aiment créer leurs propres ins­tru­ments. En tes­tant les mul­tis d’usine, on constate que la dy­na­mique est ex­cel­lente, du ppp au ffff. In­dis­pen­sable pour souf­fler le chaud et le froid en jouant sur les contrastes et nuances ty­piques des mu­siques de trai­lers et d’ac­tion.

Concept

Le patch de base pro­pose douze zones, ré­par­ties sur deux fe­nêtres (une flèche per­met­tant d’al­ter­ner entre deux groupes de six). À chaque zone on peut at­tri­buer dif­fé­rents patchs. Cha­cune des zones, cou­vrant une quarte sur le cla­vier et iden­ti­fiée par une cou­leur dif­fé­rente, est ré­glable en pitch et en tran­si­toires (at­taque et sus­tain). Une ma­nière ef­fi­cace de sculp­ter le son tout en le pla­çant dans le mix. En cli­quant sur le nom d’une zone, on ac­tive une nou­velle page (fi­gure 2) où l’on choi­sit un son par­mi une liste de sept fa­milles : Low En­sembles, High En­sembles, Eth­nic Per­cus­sion, So­lo Per­cus­sion, Epic Me­tals, Sound De­si­gn Per­cus­sion et Dis­tor­ted Per­cus­sion. En sé­lec­tion­nant la fa­mille, on fait ap­pa­raître la liste qui la com­pose, où l’on choi­sit un son dans le me­nu dé­rou­lant. Pour cette zone, on ajus­te­ra le vo­lume des trois dif­fé­rents mi­cros (Close, Dec­ca, Hall) et des deux pers­pec­tives so­nores is­sues de chaînes ana­lo­giques vin­tage (Bass et Comp). On peut aus­si se conten­ter d’un ré­glage gé­né­ral des pers­pec­tives so­nores (Glo­bal Vo­lume, à gauche). Il y a éga­le­ment un EQ som­maire à trois bandes fixes (High, Mid, Low). On re­vient à la fe­nêtre de dé­part en cli­quant sur la croix en haut à droite pour va­li­der, ou bien par Dis­gard (tous les chan­ge­ments sont an­nu­lés pour re­ve­nir aux ré­glages par dé­faut) ou Clear (pour en­le­ver tous les samples et ré­glages as­si­gnés à la zone). Help ac­tive des bulles d’aide. Grâce à elles, la lec­ture du pe­tit ma­nuel de huit pages est qua­si in­utile (fi­gure 3).

Plé­thore de sons

Dans le dos­sier « Ins­tru­ments », deux patchs : « Thun­der_X3M_BLANK » (le patch de base pour construire un ins­tru­ment de douze zones tel que dé­crit plus haut) et « Thun­der_X3M_Rolls_BLANK » (des rolls épiques contrô­lés par la mo­lette de mo­du­la­tion, CC#1). Des mul­tis sont dé­diés à des groupes de fa­milles d’ins­tru­ments : All Clacks, Epic Me­tals, Eth­nic Per­cus­sion, High En­sembles, Low En­sembles, So­lo Per­cus­sion, Sound De­si­gn Per­cus­sion, Toms. Par­mi les ins­tru­ments en­re­gis­trés, on trouve des grosses caisses d’or­chestre, des tim­bales d’or­chestre, des tai­kos, des caisses claires, des tu­pans bul­gares, des toms, des en­clumes, des portes de mé­tal, des en­sembles de ca­jons, des djem­bés, ain­si qu’un ar­se­nal de per­cus­sions eth­niques et is­sues du sound de­si­gn. Les ver­sions « dis­tor­sion » sont pas­sées par un am­pli Mar­shall ! Im­pos­sible de pas­ser à cô­té de Thun­der X3M quand on ap­pré­cie les gros sons mu­si­caux, dy­na­miques et élé­gants ! Stre­voz Sam­pling est in­dé­nia­ble­ment une marque avec la­quelle il faut comp­ter. Une équipe qui, en quelques an­nées seule­ment, a réus­si à im­po­ser une griffe unique dans le monde des ins­tru­ments épiques. On en re­de­mande. Pierre Es­tève

Douze zones. Des bulles d’aide bien utiles. Pro­duit : Type : Site : Prix : Com­pa­tible :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.