Ca­ba­ret Contem­po­rain

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Ca­ba­ret Contem­po­rain [m=Mi­ni­mal]

Avec Auf­gang, Fran­ces­co Tris­ta­no, Syl­vain Gour­lay et d’autres, un éton­nant rap­pro­che­ment s’est opé­ré ces der­nières an­nées entre ins­tru­men­tistes tra­di­tion­nels – sou­vent ve­nus de la musique clas­sique – et l’uni­vers tech­no. L’ir­rup­tion il y a quatre ans de Ca­ba­ret Contem­po­rain et sur­tout la concep­tion de ce pre­mier al­bum montrent qu’il ne s’agit pas d’un feu de paille. Et si on ima­gi­nait que Der­rick May, au lieu de bri­co­ler des TR-808 ou TR909, avait ma­nié un pia­no pré­pa­ré ou bru­ta­li­sé une contre­basse pour com­po­ser « Strings Of Life » ? Ce fan­tasme, Ca­ba­ret Contem­po­rain le réa­lise. Avec un pia­niste, un gui­ta­riste, deux contre­bas­sistes et un bat­teur, cette for­ma­tion de ta­len­tueux cher­cheurs re­vi­site la gram­maire de l’élec­tro et de la transe. Comme tous les par­ti­ci­pants n’hé­sitent pas à tra­fi­quer leur ins­tru­ment res­pec­tif – avec une men­tion spé­ciale pour le jeu des ar­chets sur les cordes des contre­basses –, les sept mor­ceaux ras­sem­blés ici, tous des com­po­si­tions ori­gi­nales, s’ap­puient sur une pa­lette so­nore éten­due et aven­tu­reuse. Dès « La Biche » ou « Une Des deux », le charme agit, le corps bat la me­sure et le cer­veau est em­por­té par ces construc­tions à la fois sa­vantes et di­rectes. Le der­nier mor­ceau laisse, lui, la part belle à la voix d’un in­vi­té ré­pé­tant en boucle la même phrase et… la greffe prend éga­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.