Hell‐y Out Of Or­der

KR Home-Studio - - AUTOPROD STUDIO DES POTES -

Hors ser­vice, mais to­tal as­ser­vis­se­ment, c’est ce qui risque de vous ar­ri­ver une fois sous l’em­prise de la voix d’Hell-y, qui se dis­tingue d’em­blée par une in­dé­niable ma­tu­ri­té ne sa­cri­fiant pour­tant en rien la pleine fraî­cheur qui rayonne. La chan­teuse, éga­le­ment au­teur-com­po­si­teur, tisse du ve­lours en fran­çais, an­glais ou ita­lien, et chaque fois elle illu­mine sa pop soul élec­tro de son âme tout en vi­gueur et dé­vo­tion. Sa route mu­si­cale, qui dé­bute dès 16 ans, la voit as­su­rer des choeurs en stu­dio et pas­ser au Prin­temps de Bourges, au­jourd’hui le temps est ve­nu de s’oc­cu­per d’Hell-y en elle-même. Sa ren­contre avec Phi­lippe Gat­to, amou­reux du son que nous avions dé­jà re­pé­ré en son home-stu­dio nom­mé Pla­tine, donne lieu à un beau par­tage d’ex­pé­riences, cris­tal­li­sé en cet EP. Si cer­tains titres ont été re­mixés par Fred Bri­gaud au stu­dio Toute La Click pour ap­por­ter une touche dance, l’es­sen­tiel est en Pla­tine : PC, Cu­base, Sound Forge, table Al­len & Heath, com­pres­seur dbx, ré­verb Lexi­con, Zoom H2, Røde K2, Ro­land RD-700 et JV-2080, Rhodes Mark I, Nord Lead 2X… Toute la ma­gie du pa­ra­doxe pour une voix qui pour­rait se pas­ser de tout.

KR : Hell‐y, en tant qu’ar­tiste, quelle a été l’étape la plus dé­li­cate sur le par­cours abou­tis­sant à la réalisation de cet en­re­gis­tre­ment ? Et no­tam­ment lors de l’en­re­gis­tre­ment en lui‐même ?

Hell‐y : Phi­lippe et moi avons une très belle com­pli­ci­té, ce qui fa­ci­lite la phase créa­tive. La dif­fi­cul­té me concer­nant ré­si­dait prin­ci­pa­le­ment dans la ges­tion du temps : le fait d’avoir une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle la se­maine lais­sait peu de place à la mu­sique. L’en­re­gis­tre­ment re­quiert beau­coup de concen­tra­tion, même si on est bien phy­si­que­ment il faut être prêt men­ta­le­ment et faire abs­trac­tion de la fa­tigue, des pe­tits sou­cis per­son­nels qui peuvent in­fluen­cer notre per­for­mance lors de l’en­re­gis­tre­ment. Phi­lippe, pour avoir en­re­gis­tré di­vers ar­tistes, quelles spé­ci­fi­ci­tés pour­raient ca­rac­té­ri­ser Hell‐y du point de vue du tech­ni­cien du son et comment y avez‐vous ré­pon­du ?

Phi­lippe Gat­to : Avec Hell-y nous tra­vaillons sou­vent en­semble sur plu­sieurs pro­jets. Nous en­re­gis­trons un cer­tain nombre de choeurs pour di­vers ar­tistes de styles très dif­fé­rents, comme le raï ou la mu­sique afri­caine, ce qui fait que je connais bien sa voix, ce­la per­met d’être ra­pide et ef­fi­cace et de faire dif­fé­rents tests pri­vi­lé­giant l’ori­gi­na­li­té, les cou­leurs et les bonnes sen­sa­tions. Oli­via Clain

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.