Korg Pa4X rup­ture

KR Home-Studio - - CHOISIR TESTS -

Chez Korg la sa­ga des Pa (Pro­fes­sio­nal Ar­ran­ger) se pour­suit avec le Pa4X. C’est une rup­ture dans la courbe de crois­sance qui s’en­vole en termes de qua­li­té so­nore et d’ou­tils in­for­ma­tiques mu­si­caux em­bar­qués. Is­su des works­ta­tions, ce syn­thar­ran­geur ne cesse de ga­gner en qua­li­té et peau­fine son in­ter­face uti­li­sa­teur en la sim­pli­fiant. Ana­lyse d’un ti­tan.

pour le­quel il de­vient im­pos­sible de trou­ver une faille dans les boucles, les pia­nos élec­triques, en pas­sant par les gui­tares, les sax, etc. Quelle dif­fé­rence avec le Pa3X. Re­ve­nons sur terre et soyons plus prag­ma­tique. Où sont les spé­ci­fi­ca­tions tech­niques ? Non il n’y a pas plus de fa­milles, non il n’y a pas plus de sons, rien de tout ce­la ! Pu­rée, il en­voie ce nou­veau mo­teur so­nore EDS-X (En­han­ced De­fi­ni­tion Syn­the­sis– eX­pan­ded), ils ont sa­cré­ment aug­men­té la taille mé­moire, dix fois plus ! Ah oui et tout en strea­ming (lec­ture en conti­nu des échan­tillons au­dio sur disque, avan­tage : plus de pro­blème de taille mé­moire). Tout s’ex­plique. Korg pro­pose une rup­ture cô­té son : un énorme saut en qua­li­té à quan­ti­té équi­va­lente. L’édi­tion so­nore, comme sur un syn­thé, faut s’y faire, les ar­ran­geurs Korg sont is­sus des works­ta­tions, d’où le terme syn­thar­ran­geurs. Quand on dé­cor­tique le pia­no, on en­tend l’échan­tillon­nage de la pé­dale forte et de la ré­so­nance de la table d’har­mo­nie. Une vé­ri­table sta­tion de tra­vail ou­verte, prête pour la sculp­ture so­nore avec pas moins de 1 800 échan­tillons (512 mé­moires uti­li­sa­teur) qui brillent quelles que soient les fa­milles. DNC (De­fi­ned Nuance Con­trol), nom bar­bare pour

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.