D

KR Home-Studio - - TESTS -

ave Smith nous a ha­bi­tués à des nou­veau­tés ré­gu­lières et, de­puis son grand re­tour, nous avons tes­té nombre de ses ins­tru­ments, avec un faible pour cer­tains d’entre eux, comme le Po­ly Evol­ver, le Pro­phet 12 et plus ré­cem­ment le Pro­phet 6 (en cours de test, ras­su­rez­vous). La sur­prise fut donc presque to­tale quand, au der­nier NAMM de Los An­geles, nous avons dé­cou­vert l’OB-6, ap­puyé par la pré­sence de Tom Obe­rheim, en per­sonne ! Voi­là donc, après le duo ryth­mique de choc Ro­ger Linn / Dave Smith (Tem­pest), un autre duo de vé­té­rans de l’in­dus­trie, réunis pour une pro­duc­tion at­ten­due puis­qu’elle re­noue, de fa­çon in­di­recte, avec la pro­duc­tion Obe­rheim. Dave Smith joue ain­si, au-de­là de son en­tre­prise, un rôle fé­dé­ra­teur qui per­met à d’autres lé­gendes de s’ex­pri­mer au

Pré­sen­ta­tion

De prime abord, seuls les afi­cio­na­dos d’Obe­rheim re­con­naî­tront d’em­blée l’es­prit de la marque grâce à la sé­ri­gra­phie de la face avant. Pour le reste de l’as­pect gé­né­ral, on pour­rait prendre l’OB-6 pour un Pro­phet 6 édi­tion li­mi­tée tant les fonc­tions sont si­mi­laires ! Une fois ce pre­mier point pas­sé, il suf­fit d’écou­ter pour consta­ter que nous sommes bien ailleurs, du cô­té de chez Tom. Et puis en re­gar­dant de plus près la face avant, nul doute qu’il s’agit d’un autre syn­thé­ti­seur, même si une com­pa­rai­son plus pous­sée met en évi­dence un en­semble de mo­dules qua­si iden­tiques. Ce qu’on peut dire, c’est qu’avec le Pro­phet 6, Dave Smith et son équipe ont vou­lu re­trou­ver un cer­tain état d’es­prit, ce­lui du Pro­phet 5. On a donc l’im­pres­sion que pour l’OB-6, l’ob­jec­tif, outre le grain du son gé­né­ré par des os­cil­la­teurs et des filtres dif­fé­rents, a été de re­dis­tri­buer la face avant pour évi­ter toute confu­sion. L’en­semble des po­ten­tio­mètres est as­sez fin et de cou­leur noire, ce qui pose par­fois quelques pro­blèmes de lec­ture du fait de la sé­ri­gra­phie noire et bleue. Comme il n’y a pas de gra­dua­tion au­tour des ré­glages et pas de cur­seurs li­néaires pour les en­ve­loppes, la pru­dence se­ra de ri­gueur. Heu­reu­se­ment que les mé­moires sont en nombre suf­fi­sant (500 pro­grammes d’usine / 500 pro­grammes uti­li­sa­teur), parce que, si­non, il nous semble dif­fi­cile de se re­mé­mo­rer avec pré­ci­sion les ré­glages de pa­ra­mètres. Bien ser­vi par des mo­dules tels que les ef­fets, l’ar­pé­gia­teur très com­plet (avec sé­lec­tion de la va­leur de note : 16th, 8th, 8th tri­plet, dot­ted 8th et quar­ter note), plu­sieurs modes (mon­tant, des­cen­dant, mon­tant/des­cen­dant, aléa­toire et en as­si­gna­tion) et sé­quen­ceur po­ly­pho­nique pas à pas (ce der­nier pos­sède 64 pas et 6 voix maxi­mum par pas) et syn­chro­ni­sables, l’OB-6 nous offre de quoi nous ex­pri­mer et no­ter quelques idées mu­si­cales ! Si on ajoute l’in­ter­face MI­DI (fi­gure 1) et l’USB (qui dis­cute aus­si MI­DI en en­trée/sor­tie), on in­té­gre­ra sans peine ce syn­thé­ti­seur à un en­vi­ron­ne­ment de home ou project stu­dio. Par­mi les fonc­tions ap­pré­ciables, nous avons re­pé­ré une

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.