Im­pact Sound­works Vo­ca­li­sa : Sla­vic Wo­men’s Choir

Ca­rac­tère

KR Home-Studio - - TESTS -

Avec ce choeur de femmes dans le style des voix bul­gares, Im­pact Sound­works nous pro­pose un en­semble d’ins­tru­ments Kon­takt ori­gi­naux et fort utiles. Vo­ca­li­sa : Sla­vic Wo­men’s Choir trou­ve­ra fa­ci­le­ment sa place dans des com­po­si­tions mi­ni­ma­listes, ré­pé­ti­tives, des mu­siques de films ou de jeux vidéo. Dé­tail.

Ren­dues cé­lèbres par l’in­con­tour­nable en­semble « Le mys­tère des voix bul­gares », les voix de femmes bul­gares font mer­veille en mu­sique de film. Go­ran Bre­go­vic, par exemple, les a très bien uti­li­sées dans Ari­zo­na Dream. Ce ca­rac­tère unique, aus­si très pri­sé dans les BO de jeux vidéo ( Alone In The Dark) ou le film d’ani­ma­tion ( Ghost In The Shell), Im­pact Sound­works a par­fai­te­ment su le cap­ter en seule­ment 2,29 Go et qua­torze ins­tru­ments. Tout d’abord les choeurs com­plets en trois ver­sions « Full » : Mas­ter, Clus­ter et FX. Le patch Mas­ter contient toutes les syl­labes dis­po­nibles, les or­ne­ments étant ré­ser­vés aux pu­pitres sé­pa­rés. À sa­voir Eh, Sh­teh, Oh, Mah, Svah, Yah et Ree. Le nombre de syl­labes peut sem­bler li­mi­té com­pa­ré à d’autres pro­duits, mais il est suf­fi­sant pour gé­né­rer as­sez de va­ria­tions per­met­tant d’ob­te­nir un « yaourt bul­gare » cor­rect. Les ver­sions Full sont sui­vies des trois pu­pitres sé­pa­rés So­pra­nos, Mez­zos et Al­tos, tous en ver­sions Mas­ter, Stac­ca­to et FX. Les stac­ca­tos, qui sont dis­po­nibles en cinq round-ro­bins, n’offrent quant à eux que deux va­ria­tions : Dum et Yah. Là c’est li­mite… Dans les ver­sions FX des trois pu­pitres, on trouve des cris (Kje, Yah, Dum et He), des glis­se­ments, des res­pi­ra­tions de di­verses lon­gueurs et in­ten­si­tés et des consonnes (T, S, Sht, Ky et H). En­fin les so­listes sont dis­po­nibles en Mas­ter et FX (avec seule­ment des res­pi­ra­tions).

Per­for­mance

L’in­ter­face pro­pose trois modes prin­ci­paux, ac­ces­sibles en haut à droite de l’in­ter­face : Per­for­mance (fi­gure 1), Mixing & Ef­fects (fi­gure 2) et Syl­labe Tweaks (fi­gure 3). C’est dans le mode Per­for­mance que l’on va pro­gram­mer les syl­labes et les or­ne­ments de ma­nière ul­tra simple. Il suf­fit, dans l’on­glet Grid Mode, de cli­quer sur une syl­labe pour l’écrire dans le sé­quen­ceur de douze pas et pas­ser à la po­si­tion sui­vante. En cas d’er­reur, la flèche rouge per­met d’ef­fa­cer la der­nière syl­labe, et ce au­tant de fois que né­ces­saire. On peut ain­si pro­gram­mer douze sé­quences (pat­terns) de douze syl­labes, cha­cune as­si­gnable à une note MI­DI, de Do 1 à Si 1. Le me­nu dé­rou­lant Edit Op­tions sert à co­pier, col­ler et ef­fa­cer les pat­terns. On peut af­fi­ner l’as­si­gna­tion des syl­labes dans l’on­glet Keys­witch Mode (fi­gure 4). Syl­labe Tweaks offre quant à lui la pos­si­bi­li­té de ré­gler in­di­vi­duel­le­ment les syl­labes. Pour chaque syl­labe, mais aus­si pour chaque or­ne­ment, on ac­cède ain­si au vo­lume (0 à 100), à l’off­set (0 à 100) et au mode Bright (-50 à +50).

Mixage et ef­fets

Pour un po­lish fi­nal, Vo­ca­li­sa : Sla­vic Wo­men’s Choir pro­pose via la fe­nêtre Mixing & Ef­fects un en­semble ba­sique d’ef­fets qui ont fait leurs preuves sur des voix. À com­men­cer par un com­pres­seur mi­ni­mal doux ré­glé en 1:2,5 et 500 ms de temps de re­lâ­che­ment. Tou­jours en mode mi­ni­mal, on trouve un EQ large bande, avec ré­glages Low et High, ain­si que le ste­reo en­han­cer de Kon­takt (bou­ton Ste­reo) et une ré­verb à convo­lu­tion avec cinq IR (Ca­the­dral, Concert Hall, Epic Space, Hy­brid et Small Hall) dont on peut ajus­ter la lon­gueur et la balance Wet/Dry. Le bou­ton Na­tu­ral Re­lease per­met de rac­cour­cir ou com­plè­te­ment mu­ter les queues de ré­verb d’ori­gine des samples.

Aus­si simple à uti­li­ser qu’ef­fi­cace, Vo­ca­li­sa : Sla­vic Wo­men’s Choir de­vrait sé­duire les ama­teurs de choeurs à conso­nance bul­gare ou slave. Pour que l’illu­sion soit par­faite, il est ju­di­cieux de beau­coup écou­ter ce type de mu­sique afin d’en sai­sir les sub­ti­li­tés et spé­ci­fi­ci­tés de com­po­si­tion. En par­ti­cu­lier no­ter l’uti­li­sa­tion des dis­so­nances et des frot­te­ments, les contrastes dans les nuances, les cres­cen­dos et de­cres­cen­dos qui donnent vie à cette mu­sique vi­brante. C’est dans les dé­tails que se cache le diable et que ré­side le Mys­tère des voix bul­gares… Pierre Es­tève

Grid Mode et yaourt bul­gare… Des ef­fets ba­siques. Af­fi­ner les syl­labes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.