Mo­hi­ni Geis­weiller

KR Home-Studio - - CHRONIQUES ALBUMS -

Si­de­ra­tion [Co­lum­bia / So­ny]

Mo­hi­ni Geis­weiller, ap­pa­rue il y a une dé­cen­nie au sein du groupe éphé­mère Sex In Dal­las, aime prendre son temps. Cinq ans après son pre­mier al­bum so­lo, elle pu­blie une suite où elle confirme pos­sé­der un uni­vers bien à elle. Can­di­date cré­dible au titre de Ni­co de la gé­né­ra­tion tech­no, elle joue ici la carte d’une pop in­ti­miste et élé­gante – les cordes de « Lone Si­gnals ». De sa voix claire, elle chante la mé­lan­co­lie, les amis et mondes dis­pa­rus. Ap­pa­rem­ment en­ta­mé en pleine dé­pres­sion à Los An­geles, pour­sui­vi à Mons et fi­ni à Co­pen­hague, Si­de­ra­tion crée l’émo­tion avec son élec­tro-pop de chambre aux ar­ran­ge­ments so­phis­ti­qués mais ja­mais en­va­his­sants. Nappes de syn­thé en­ve­lop­pantes, notes de pia­no mi­ni­males, en­tre­lacs de gui­tare et rythmes dis­crets s’al­lient pour consti­tuer un jo­li écrin au­tour de son émou­vant timbre. Si Mo­hi­ni a tout com­po­sé seule (dont deux ins­tru­men­taux évo­ca­teurs), elle s’est en­tou­rée de com­plices at­ten­tion­nés qui servent son song­wri­ting clair-obs­cur : le vio­lo­niste Da­vide Ros­si, le gui­ta­riste et cla­viers Jeppe Kjell­berg et To­mas Bar­fod, cré­di­té aux per­cus­sions et à la pro­duc­tion. Da­van­tage ap­pro­prié aux écoutes so­li­taires et aux mo­ments de spleen, cet al­bum laisse en­tendre une mu­sique unique et pré­cieuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.