Câ­blage au­dio Une his­toire de « bouts de fil »…

KR Home-Studio - - CRÉER -

Il en est du câ­blage au­dio comme de la rou­geole ou la va­ri­celle… Il re­vient pé­rio­di­que­ment s’im­po­ser au mu­si­cien et au home-stu­diste comme une source de sou­cis ré­gu­lière…

nous. Si au­jourd'hui la tech­no­lo­gie de trai­te­ment nu­mé­rique du son est pré­sente dans une ma­jo­ri­té d'équi­pe­ments, l'in­ter­con­nexion n'est pas aus­si simple qu'en ana­lo­gique. En ef­fet, s’il est re­la­ti­ve­ment simple de faire conver­ser des ma­chines ana­lo­giques entre elles, c'est bien plus com­pli­qué en nu­mé­rique parce que les dif­fé­rents for­mats uti­li­sés ne sont pas for­cé­ment com­pa­tibles ; ce­la sup­pose donc que les ap­pa­reils nu­mé­riques que l’on veut re­lier en nu­mé­rique (il est tou­jours pos­sible de les con­nec­ter en ana­lo­gique, mais on perd la pos­si­bi­li­té de trans­mettre un fi­chier sans al­té­ra­tions…) uti­lisent la même norme. À ce jour, ne sub­sistent que les for­mats AES3 (AES/EBU, IEC-60958 type I) plu­tôt em­ployé en « broad­cast » pro­fes­sion­nel, le S/PDIF (fi­gure 1) grand pu­blic dé­ri­vé du pre­mier (IEC60958) et le for­mat ADAT. Le for­mat AES uti­lise un connec­teur XLR avec un câble dont l’im­pé­dance est de 110 Ω, en vé­hi­cu­lant les deux ca­naux sté­réo dans le même câble, ou un connec­teur BNC avec un câble de 75 Ωcomme en vidéo. Le for­mat S/PDIF uti­lise un connec­teur RCA ou par­fois une in­ter­face à fibre op­tique (TOS­link) pour trans­mettre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.