Pe­tit lexique utile

KR Home-Studio - - CRÉER -

for­mat de trans­mis­sion nu­mé­rique pro­fes­sion­nel d’un si­gnal sté­réo. dé­fi­nit prin­ci­pa­le­ment le « mi­lieu » pro­fes­sion­nel de la ra­dio et de la té­lé­vi­sion.

connec­teur op­tique créé en 1983 par To­shi­ba pour les liai­sons de ses lec­teurs CD à ses am­pli­fi­ca­teurs au­dio haut de gamme. Cette connec­tique fut ra­pi­de­ment adop­tée par les autres construc­teurs de lec­teurs CD et en­re­gis­treurs DAT, ain­si que Ale­sis pour ses en­re­gis­treurs ADAT.

le conver­tis­seur ana­lo­gique/nu­mé­rique trans­forme le si­gnal élec­trique cap­té par un mi­cro, par une source quel­conque en don­nées nu­mé­riques quan­ti­fiées ; il est si­tué en en­trée d’un ap­pa­reil nu­mé­rique. Le conver­tis­seur nu­mé­rique/ana­lo­gique trans­forme le si­gnal nu­mé­rique trai­té en in­for­ma­tions élec­triques ana­lo­giques sus­cep­tibles d’être am­pli­fiées ou trai­tées par une console ana­lo­gique.

connec­teur in­for­ma­tique uti­li­sé dans les ré­seaux d’or­di­na­teurs ou pour les for­mats EtherSound et Co­braNet.

liai­son au­dio réa­li­sée entre un seul fil ac­tif et une masse. liai­son au­dio réa­li­sée entre deux fils ac­tifs por­tant la même ten­sion en op­po­si­tion de phase et la masse. Pré­fé­rable pour les liai­sons longues.

sym­bo­li­sée par le sym­bole ρ, re­pré­sente la ca­pa­ci­té d’un câble, d’un ma­té­riau à s'op­po­ser à la cir­cu­la­tion du cou­rant élec­trique. Elle cor­res­pond à la ré­sis­tance d’une por­tion de 1 m de lon­gueur et de 1 m2 de sec­tion et est ex­pri­mée en ohm-mètre (Ωm). masse (fi­gure 6) réa­li­se­ra une liai­son de type asy­mé­trique. On peut uti­li­ser ce type de câble pour les pe­tites dis­tances (entre la gui­tare et l’am­pli, par exemple, ou entre le lec­teur de CD et la console…). Pour toutes les lon­gueurs su­pé­rieures (à par­tir de 3 mètres), on pré­fé­re­ra un câble avec deux fils ac­tifs (fi­gure 7), trans­por­tant le même si­gnal, en in­ver­sion de phase ; la « re­mise en phase » dans l’ap­pa­reil re­ce­vant le si­gnal sup­pri­me­ra tous les pa­ra­sites à com­po­sante conti­nue (par op­po­si­tion de phase) et aug­men­te­ra le gain d’en­trée de 3 dB. On parle alors de câble sy­mé­trique (fi­gure 8). Les câbles pro­fes­sion­nels pour mi­cros uti­lisent ce for­mat, et pour ré­duire les risques sur scène, on n’op­te­ra, dans la me­sure du pos­sible, que pour des câbles à connec­teurs à trois broches, de type XLR.

Chaque type de câble a donc un contexte d’ap­pli­ca­tion bien pré­cis, avec des connec­teurs as­si­gnés à leur fonc­tion. Si en cas de… « ca­tas­trophe ex­trême », on peut dans cer­taines condi­tions em­ployer du câble de mo­du­la­tion entre une sor­tie d’am­pli et l’en­ceinte, après mo­di­fi­ca­tion des connec­teurs, l’in­verse ne se­ra ja­mais pos­sible, cau­sant des pro­blèmes de « ron­flette » in­sup­por­tables ! Donc, en ré­su­mé, on uti­lise les câbles dans leurs condi­tions d’ex­ploi­ta­tion pré­vues et rien d’autre…. Et on jette sys­té­ma­ti­que­ment les câbles à connec­teurs mou­lés li­vrés avec les ins­tru­ments ou cer­tains ma­té­riels…

Les connec­teurs

Les connec­teurs em­ployés en au­dio pour les liai­sons de mo­du­la­tion ne sont pas très nom­breux. Pour les liai­sons asy­mé­triques, on uti­lise le jack 6,35 (fi­gures 9 & 10), en gé­né­ral en « ver­sion » TS (Tip-Sleeve), par­fois en ver­sion TRS (Tip-Ring-Sleeve – on pré­fé­re­ra cette ap­pel­la­tion à celle de « jack sté­réo », même si c’est par­fois son uti­li­sa­tion…). À pros­crire, au­tant que pos­sible, les jacks TS et TRS 3,5, fra­giles et peu pré­cis en termes de contact ! Mais… pour bran­cher votre iP­hone sur votre console, il fau­dra bien s’y ré­soudre ! Les équi­pe­ments hi-fi et à l’usage des DJ pré­fé­re­ront le connec­teur RCA-Cinch (fi­gure 11).

Le jack 6,35 (quart de pouce) en ver­sions TS et TRS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.