Diag­nos­ti­quer sa connexion

KR Home-Studio - - CRÉER -

Face à un PC ré­cal­ci­trant qui re­fuse de se con­nec­ter au ré­seau et à l’in­ter­net, que faire ? Afin de dé­ter­mi­ner les élé­ments en cause, on pour­ra com­men­cer par uti­li­ser quelques tests simples de vé­ri­fi­ca­tion qui s’ap­puient sur le bon sens, ain­si que sur des ou­tils de base dé­jà pré­sents dans toute ver­sion de Win­dows.

l’ab­sence de ré­ponse du ser­veur DHCP, peuvent se ré­gler de cette ma­nière. En cas de connexion fi­laire via Ether­net, on vé­ri­fie­ra aus­si que les câbles sont bien en­clen­chés dans leur prise (un pe­tit cla­que­ment in­dique leur ver­rouillage) et avec un nou­veau PC, la mise à jour du pi­lote de la carte ré­seau de­vra éga­le­ment être vé­ri­fiée.

Pa­ra­mètres IP, com­mande ping…

Une fois ces contrôles ma­té­riels ef­fec­tués, on en vient à l’ana­lyse de la confi­gu­ra­tion lo­gi­cielle. Dans la fe­nêtre de com­mande cm­don ins­cri­ra ip­con­fig /all pour ob­te­nir le dé­tail de toutes les connexions ré­seau du PC. On pour­ra de cette ma­nière vé­ri­fier son adresse IP qui com­mence gé­né­ra­le­ment par 192. 168. x. x, ain­si que l’adresse de la pas­se­relle qui cor­res­pond à celle du rou­teur re­lié à in­ter­net (Box). Si les pa­ra­mètres IP ne pré­sentent pas d’ano­ma­lie, on teste alors la com­mu­ni­ca­tion du PC avec le reste du ré­seau à l’aide de la fa­meuse com­mande « ping ». Elle s’uti­lise en ren­trant dans la ligne de com­mande ping sui­vi de l’IP de l’ap­pa­reil à in­ter­ro­ger, par exemple ping 192.168.1.1 pour un ser­veur ou un mo­dem, tan­dis que son propre or­di­na­teur uti­li­se­ra une IP proche de

type 192.168.1.39. On pour­ra in­ter­ro­ger (pin­ger) de cette ma­nière n’im­porte quel ap­pa­reil connec­té au ré­seau. Une fois que le ser­veur pin­gé a ré­pon­du, ce qui est plu­tôt un bon signe, on en dé­duit que l’or­di­na­teur com­mu­nique avec le ré­seau lo­cal. Reste à sa­voir si la re­di­rec­tion du sys­tème de nom de do­maine (DNS) fonc­tionne. On uti­li­se­ra pour ce­la de nou­veau la com­mande « ping », mais cette fois en se ser­vant d’une adresse in­ter­net (par exemple ping www. fi­re­fox.fr) dont le nom se­ra conver­ti en adresse IP à tra­vers le ser­veur DNS du FAI et qui ré­pon­dra nor­ma­le­ment comme pré­cé­dem­ment, faute de quoi une panne tem­po­raire est à en­vi­sa­ger. Si la connexion est fonc­tion­nelle mais que telle ou telle URL reste dif­fi­cile à af­fi­cher, on pour­ra alors s’ai­der de la ligne de com­mande Trace Route (fi­gure 2), sui­vie de l’adresse web du do­maine (par exemple tra­cert www.google.fr), qui af­fi­che­ra chaque étape de la connexion entre l’or­di­na­teur et le ser­veur dis­tant, per­met­tant de diag­nos­ti­quer si l’un des rou­teurs est dé­faillant.

Free­wares d’ana­lyse ré­seau

Il existe de nom­breux gra­tui­ciels sur Win­dows sus­cep­tibles d’ana­ly­ser le

ré­seau. En de­hors du Net­work Mo­ni­tor de Mi­cro­soft qui ba­laye l’in­té­gra­li­té du tra­fic en temps réel en vé­ri­fiant les pa­quets pour la sé­cu­ri­té, on pour­ra uti­li­ser son équi­valent Wi­reS­hark (fi­gure 3) pour le ré­seau fi­laire ou Xir­rus Wi-Fi Ins­pec­tor et Wi­re­lessNetView pour le « sans fil ». Pour op­ti­mi­ser un choix de ca­nal et connaître les in­for­ma­tions de sé­cu­ri­té, Ad­van­ced IP Scan­ner re­con­naît les pé­ri­phé­riques re­liés au ré­seau et Wha­tis­myip per­met de connaître son adresse IP. Fran­çois Bou­che­ry

al­ler plus loin…

Connaître son adresse IP : • Ana­ly­seur de ré­seau : •

Wi­reS­hark : • Xir­rus Wi-Fi Ins­pec­tor : • Wi­re­lessNetView : •

Uti­li­sa­tion de la com­mande « ping » : •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.