L

KR Home-Studio - - CRÉER -

e Mu­lann Group, im­plan­té sur la tech­no­pole de Lan­nion dans les Côtes d’Ar­mor, est au­jourd’hui le lea­der mon­dial en ma­tière de fa­bri­ca­tion de bande ma­gné­tique. Tout sim­ple­ment. Il y a deux ans, moins de trois se­maines après son in­tro­duc­tion en bourse, Mu­lann In­dus­tries ra­chète Py­ral SAS, le fa­bri­cant his­to­rique fran­çais de bande ma­gné­tique au­dio, ba­sé non loin de là, à Avranches. Tout ré­cem­ment, Py­ral a ré­in­tro­duit sur le mar­ché la cé­lèbre for­mu­la­tion Stu­dio Mas­ter, sous le la­bel « Re­cor­ding The Mas­ters ». Cette bande est fa­bri­quée à l’aide des équi­pe­ments hé­ri­tés des usines BASF/EMTEC. Les SM900, SM911, SM468 et LPR35 ont été créées il y a des dé­cen­nies par Ag­fa, BASF, puis fa­bri­quées plus tard par BASF, EMTEC et en­fin RGM In­ter­na­tio­nal (RMGI). L’ex­per­tise et les ma­chines de pro­duc­tion, on le di­sait, ont été trans­fé­rées chez Py­ral en 2012, et les bandes sont dé­sor­mais dis­tri­buées dans le monde en­tier. La bande SM900 est des­ti­née plus par­ti­cu­liè­re­ment aux stu­dios d’en­re­gis­tre­ment haut de gamme, qui de­puis quelques an­nées ont res­sor­ti leurs ma­gné­tos des ré­serves. La SM911 de son cô­té a été conçue pour être com­pa­tible avec les stan­dards de l’in­dus­trie, alors que la SM468 est une ver­sion high bias des­ti­née aux stu­dios mu­sique, au broad­cast et à l’ar­chi­vage. En ma­tière de bande se­mi-pro, la LPR90 est une ver­sion long play de la SM900, dis­po­nible en 1/4 de pouce, avec un dos cou­ché d’un noir pro­fond. La LPR35 est quant à elle une ver­sion long play de la SM911, elle aus­si au dos noir mais au bias stan­dard, quand la 90 est high bias (po­la­ri­sa­tion éle­vée). Py­ral fa­brique éga­le­ment des pistes ma­gné­tiques que l'on trouve sur les cartes ban­caires, les cartes de fi­dé­li­té, les titres de trans­port, la billet­te­rie… Cette tech­no­lo­gie étant aus­si uti­li­sée dans les boîtes noires des avions, qui, comme cha­cun sait, sont rouges !

Jeune concur­rent

Autre fa­bri­cant : l’Amé­ri­cain ATR Ma­gne­tics pro­duit une Mas­ter Tape qui est la ré­in­car­na­tion des meilleures bandes haut ni­veau et basse dis­tor­sion, mais avec elle aus­si un cou­chage plus épais et des pro­prié­tés ma­gné­tiques su­pé­rieures. Ré­cem­ment, ATR a même in­tro­duit une nou­velle bande, la MDS-36, une ver­sion longue du­rée de la Mas­ter Tape, dont le nom est un hom­mage au fon­da­teur de la so­cié­té, Mi­chael D. Spitz, dis­pa­ru en 2013. Spitz, un in­gé­nieur du son fou de mu­sique, avait dans un pre­mier temps (1991) fon­dé ATR Ser­vices à San Ma­teo, en Ca­li­for­nie, une so­cié­té réa­li­sant des pro­duits élec­tro­niques et mé­ca­niques pour les ma­gné­to­phones ana­lo­giques. En 2005 il créa ATR Ma­gne­tics afin de pro­duire de la bande ma­gné­tique, la de­mande com­men­çant à se faire sen­tir du fait no­tam­ment de la dis­pa­ri­tion des autres fa­bri­cants.

Pour­quoi la bande ?

Py­ral et ATR de re­prendre en choeur : « Rien ne sonne comme la bande ! » On peut en ef­fet se po­ser la ques­tion : pour­quoi la mu­sique en­re­gis­trée sur bande sonne-t-elle aus­si bien ? Pour com­prendre comment un ma­gné­to pro peut of­frir une re­pro­duc­tion aus­si agréable et réa­liste, on peut avan­cer deux fac­teurs. Le pre­mier tient à la tech­no­lo­gie de la bande elle-même. Dans les an­nées 50 et 60, on dis­po­sait dé­jà sur la bande de quelque 65 mil­lions de par­ti­cules par se­conde d’en­re­gis­tre­ment, sur une bande 1/4 de pouce à la vi­tesse de 15 ips - 38,1 cm/s. Chaque par­ti­cule, ou groupe de par­ti­cules, d’oxyde ma­gné­tique est orien­tée soit nord, soit sud après être pas­sée de­vant la tête d’en­re­gis­tre­ment. Chose qui res­semble étran­ge­ment à un en­re­gis­tre­ment en nu­mé­rique… La meilleure ré­so­lu­tion of­ferte par le nu­mé­rique au­jourd’hui est de 4 608 000 bits par se­conde. Pas mal, mais ce­la n’ar­rive pas à la che­ville de la ré­so­lu­tion en ma­tière de par­ti­cules d’une bande mas­ter ! Qu’on se le dise ! Klaus Blas­quiz

Un nou­veau ma­gné­to­phone Re­vox est an­non­cé pour 2017 !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.