Vir­tual Ana­log Synth

KR Home-Studio - - EXPLORER -

Le pre­mier mo­dule Vir­tual Ana­log Synth est une ému­la­tion ty­pique d’un syn­thé­ti­seur ana­lo­gique des an­nées 70 uti­li­sant la syn­thèse sous­trac­tive. Il pos­sède deux VCO (Osc 1 / Osc 2), cha­cun d’eux bé­né­fi­ciant d’un ac­cor­dage par oc­tave, par de­mi-ton ou en mode fin (Fine). Pe­tit em­prunt à la mo­du­la­tion de fré­quence, le se­cond VCO est ca­pable de mo­du­ler le pre­mier via la touche FM si­tuée à cô­té du Glide (por­ta­men­to). Chaque os­cil­la­teur pro­pose quatre formes d’onde : tri­angle, si­gnal car­ré, dent de scie ou si­nu­soïde, plus un gé­né­ra­teur de bruit blanc. Le si­gnal tra­verse en­suite trois types de filtre pos­sibles com­pre­nant un passe-haut HP et deux passe-bas LP/LP2. Chaque VCO pos­sède sa propre en­ve­loppe ADS, plus un vo­lume ré­glable par cur­seur, et deux autres en­ve­loppes sont dis­po­nibles pour le vo­lume gé­né­ral et le filtre avec le pa­ra­mètre sup­plé­men­taire de l’At­tack Depth (AD) qui s’ajoute pour la sec­tion de VCF. Un LFO agit sur l’am­pli­tude, la cou­pure du filtre et la to­na­li­té à par­tir de formes d’onde en dents de scie, car­ré et ran­dom. En­fin, deux uni­tés de trai­te­ment de cho­rus et de dis­tor­sion sont im­plan­tées sur le syn­thé.

Der­nier point avant de com­men­cer, on ne peut par­tir pour la pro­gram­ma­tion que d’un pre­set, car il n’existe pas de mode Ini­tia­lize pour les mo­dules. D’autre part, les VSTi ne dis­po­sant d’au­cune sau­ve­garde di­recte (à part pour le Sam­pler), on de­vra les mé­mo­ri­ser en même temps que le pro­jet par Save To My Com­pu­ter dans le me­nu File et l’on pour­ra alors rap­pe­ler le der­nier état des sons mo­di­fiés du syn­thé par l’opé­ra­tion in­verse, Open From My Com­pu­ter. Il est par contre fa­cile d’ex­por­ter les conte­nus des sé­quences en Wave par Ex­port Loop As Au­dio File (con­te­nu entre les lo­ca­tors) ou Ex­port Song As Au­dio File (l’en­semble du pro­jet). Vous re­trou­ve­rez les exemples au­dio de ces pro­gram­ma­tions dans les KR Down­loads et vous pour­rez aus­si vous rendre sur SoundC­loud ( https://soundc­loud.com/ au­diosau­na) pour écou­ter les nom­breuses créa­tions uti­li­sant l’en­vi­ron­ne­ment de la DAW.

Fat Bass Wah‐Wah

Nous al­lons dé­bu­ter par un son ty­pi­que­ment « ana­lo » avec cette basse syn­thé, lar­ge­ment em­ployée dans le hip hop, la funk ou le R’n’B pour dy­na­mi­ser le bas, don­ner un ef­fet oc­ta­ver, dou­bler une basse élec­trique ou ap­por­ter de la cou­leur à tra­vers le filtre, bref vous l’au­rez com­pris, les ap­pli­ca­tions sont nom­breuses, et pour com­men­cer nous par­ti­rons du pre­set « Bass 01 ». La par­ti­cu­la­ri­té de ce type de so­no­ri­té est d’avoir un cô­té « chan­tant » mar­qué, qui s’en­tend dans le « aoow » pro­duit. L’in­té­rêt est de pou­voir mo­du­ler lé­gè­re­ment ce pho­nème ou ce chant pour l’adap­ter sui­vant l’ap­pli­ca­tion mu­si­cale que l’on compte en faire. On va pour ce­la uti­li­ser les deux pa­ra­mètres prin­ci­paux qui agissent sur la struc­ture du si­gnal, à sa­voir la fré­quence et l’EG du filtre. Cette basse reste par ailleurs très simple, car elle n’uti­lise qu’un seul VCO, pas de LFO et pos­sède une en­ve­loppe de type per­cus­sion avec les pa­ra­mètres de l’ADSR à 0. Tout le sys­tème re­pose donc sur un filtre LPF très « ou­vert » (80 %) qui laisse pas­ser un grand nombre d’har­mo­niques dans les graves, dont la ré­so­nance à 50 % am­pli­fie mo­dé­ré­ment le point de cou­pure. Le de­cay à 0.59 sec ne laisse au filtre que la pos­si­bi­li­té d’une ou­ver­ture/fer­me­ture ra­pide, lui ap­por­tant sa so­no­ri­té mé­lo­dique ca­rac­té­ris­tique, tan­dis que l’at­taque du VCA à 0.03 sec et à 0.00 sec sur le filtre lui donne son cô­té pun­chy en lui per­met­tant de suivre par­fai­te­ment la ligne de basse pro­gram­mée. En bais­sant la fré­quence à 60 % et en aug­men­tant la ré­so-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.