Le­zar­so­nic Ina­chève-moi

KR Home-Studio - - AUTOPROD -

Re­mar­qua­ble­ment abou­ti… ce sont les pre­miers mots qui sur­gissent à l’écoute. Quand on a re­trou­vé la pa­role, car au dé­part tout sim­ple­ment on re­çoit. En fait de lé­zard, di­sons plu­tôt… dra­gon. Une fu­sion de force et de cha­leur don­nant nais­sance à des com­pos sin­gu­lières, entre langues an­glaise et fran­çaise, entre nulle part et par­tout, on perd toute lo­ca­li­té GPS. C’est un dra­gon à plu­sieurs têtes et seule la confi­dence per­met de sa­voir d’où il émet son feu : son rock est grillé au so­leil de La Réunion, et son pu­blic est chaud… Sur fond d’ami­tié, c’est le soin qui règne en séance, où sont ac­ti­vés PC, Able­ton Live, Pro Tools, moult ef­fets Even­tide, NI Kom­plete Ul­ti­mate, conver­tis­seurs Lynx Stu­dio Au­ro­ra 8, Warm Au­dio WA76 et Tone Beast, pré­am­plis 4 ca­naux faits par J.P. Lau­ret, NI Kom­plete Kon­trol S61, Moog Sub Phat­ty… Tout comme d’un stu­dio pe­tit comme un na­no-point sur le globe peuvent naître des mu­siques pre­nant une por­tée uni­ver­selle, une érup­tion émise d’une île vol­ca­nique nous en­voie un rock pla­né­taire.

KR : J’ai vu vos clips sur YouTube, et des ex­traits de concerts : belles scènes, rock éner­gique, groupe mo­bi­li­sa­teur, pu­blic vi­vant… tout y est. Au ni­veau des la­bels, sen­tez-vous mal­gré tout des ré­ti­cences qui pour­raient être liées à votre éloi­gne­ment de la mé­tro­pole ?

Nous avons joué sur toutes les scènes et presque tous les fes­ti­vals de l’île. Nous avons un pu­blic fi­dèle et qui conti­nue de se dé­ve­lop­per. Nous sommes ar­ri­vés en fi­nale des sé­lec­tions du Prin­temps de Bourges en 2012 et joué au Sa­ki­fo en 2015. Ce­pen­dant nous avons le sen­ti­ment que notre style de mu­sique n’est pas re­con­nu à sa juste va­leur ici et en­suite que la mé­tro­pole ne s’in­té­resse pas vrai­ment au rock quand il se fait outre-mer. C’est cer­tai­ne­ment dû au nombre plé­tho­rique de bons groupes en mé­tro­pole, mais c’est dom­mage qu’en rai­son de notre éloi­gne­ment nous ayons le sen­ti­ment de ne pas tou­jours être écou­tés, comme dis­qua­li­fiés d’avance parce que nous n’ha­bi­tons pas là où ça se passe. Au ni­veau du ma­té­riel, est-ce que l’île est bien do­tée en lieux où es­sayer les nou­veaux pro­duits, ou faites-vous sou­vent ap­pel à in­ter­net pour pas­ser com­mande ?

Pour le ma­té­riel, je passe beau­coup de temps sur in­ter­net et lis KR Mag pour gla­ner des in­fos. Le choix est plu­tôt res­treint ici et dès qu’on re­cherche un pro­duit un peu spé­cia­li­sé il est à peu près cer­tain qu’on ne pour­ra pas le tes­ter sur place. Alors quand nous fai­sons un tour en mé­tro­pole, nous traî­nons dans les ma­ga­sins à Pi­galle pour tes­ter et nous émer­veiller de­vant les nou­veaux jouets que nous ra­me­nons par­fois dans nos va­lises. Oli­via Clain

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.