KR:

KR Home-Studio - - ARTISTES -

Vous avez vé­cu tous les trois des rup­tures amou­reuses. Ont-elles été l’ins­pi­ra­tion de ce nou­vel al­bum ?

Da­vid Bo­ring : Oui. Mais ces rup­tures n’ont pas été si­mul­ta­nées. Il y a eu des se­maines d’écart entre, mais ça a quand même été sur un laps de temps de deux mois. Sur scène vous vous ap­puyez sur une sec­tion ryth­mique basse/bat­te­rie fé­mi­nine. Vous aviez be­soin d’avoir des filles, une ryth­mique en live ou les deux ?

D.B. : Les deux. Car si on a plus de meufs, ben on les ra­mène. On a des meufs au­jourd’hui mais on les paye (Rires) (NdlR : Lu­cie An­tunes à la bat­te­rie et Au­drey Hen­ry à la basse, au chant et aux cla­viers). Avant on avait une for­mule boîte à rythmes, MPC, gui­tare et voix. On avait en­vie de faire évo­luer ça pour trou­ver un jeu un peu plus live, qui ra­joute de la vie et de l’éner­gie. En plus elles sont toutes deux « mi­miches ». Comment bos­sez-vous pour réa­li­ser vos com­pos ? Vous êtes plu­tôt or­di­na­teur/cla­vier ou pa­pier/crayon ou di­rec­te­ment sur les ins­tru­ments ?

D.B. : Or­di­na­teur, pa­piers et crayons. Pa­piers et crayons pour les pa­roles for­cé­ment, quoique main­te­nant je le fais sur mon té­lé­phone.

Eu­ro­be­lix : Mais pour la mu­sique on ne l’écrit pas, on en­re­gistre di­rec­te­ment et on construit les mor­ceaux en les bri­co­lant au fur et à me­sure sur l’or­di­na­teur. On ar­range en même temps que l’on com­pose. Vous sam­plez des sons, vous uti­li­sez des boucles ?

Eu­ro­be­lix : Non on ne sample pas. On s’est tou­jours dit : ja­mais on ne pren­dra de samples.

D.B. : Sur notre pre­mière ma­quette d’ailleurs, il était écrit « Made with real ins­tru­ments and no samples ». On était hy­per fiers.

Eu­ro­be­lix : Bon, on va dire que tech­ni­que­ment c’est un peu faux, car il y a quand même des samples de sons de bat­te­rie.

D.B. : Mais ce ne sont pas des samples, ce sont des banques de sons ! Avez-vous cha­cun votre home-stu­dio res­pec­tif ou un stu­dio en com­mun ?

Mar­tin Lu­ther BB King : On a cha­cun un home-stu­dio, mais pour notre nou­vel al­bum on est par­tis dans une mai­son en met­tant notre ma­té­riel en com­mun pour pou­voir en­re­gis­trer en­semble. De quoi est consti­tué le mo­teur de ce stu­dio ?

N.N.B. : Un or­di­na­teur Ma­cin­tosh avec le lo­gi­ciel Logic, une in­ter­face RME. On a ache­té des pré­am­plis Chand­ler Li­mi­ted LTD-1 et on a en­re­gis­tré les voix avec un mi­cro Shure SM7. On a aus­si un syn­thé ana­lo­gique de chez Elek­tron, l’Ana­log Keys.

M.L.BBK. : Chez moi c’est plus vin­tage avec un Ro­land Ju­no-106, le Rogue de chez Moog que j’af­fec­tionne tout par­ti­cu­liè­re­ment. Il y a moins de bou­tons, c’est très pra­tique. Pour les gui­ta­ristes comme moi, c’est plus simple !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.