YouTube dis­pa­ri­tion du con­te­nu mu­si­cal ?

KR Home-Studio - - BONS PLANS -

YouTube est « the place to be » pour dif­fu­ser sa mu­sique en vi­déo, qu’il s’agisse de vi­déo-clips, vi­déos re­por­tages sur le ma­king-of d’un al­bum ou sur la vie du groupe, en­re­gis­trer un concert puis le dif­fu­ser. Cha­cun au­ra ici sa vi­sion per­son­nelle quant à la qua­li­té du con­te­nu pu­blié sur la chaîne qu’il au­ra créée. L’hé­ber­geur, qui ap­par­tient à Google, est pa­ra­doxa­le­ment le plus grand site de strea­ming mu­si­cal. Ce qui prouve que la mu­sique ne s’écoute plus sur in­ter­net mais elle se re­garde. Chaque uti­li­sa­teur de YouTube consomme en­vi­ron 1 heure de vi­déo-clips mu­si­caux par mois. Mais l’en­jeu au­jourd’hui se trouve dans le par­tage des re­ve­nus ver­sés aux ar­tistes et fa­ci­li­tés par Content ID, pro­ces­sus d’iden­ti­fi­ca­tion des oeuvres. Nous sa­vons qu’il n’est pas suf­fi­sant. Ain­si, YouTube est in­ca­pable de contrô­ler le con­te­nu pu­blié, ce qui donne l’oc­ca­sion aux ma­jors de re­né­go­cier les contrats d’ex­ploi­ta­tion de leur ca­ta­logue avec l’hé­ber­geur. En clair, il y a un vrai risque de voir tout con­te­nu mu­si­cal dis­pa­raître de YouTube si au­cun ac­cord n’est trou­vé. P.E.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.