N

KR Home-Studio - - CRÉER -

otre ren­dez-vous du mois der­nier nous a per­mis de com­men­cer notre choix de consti­tu­tion du « kit vin­tage » par­fait… Mais il va bien res­ter en­core d’autres ins­tru­ments qui pour­raient mé­ri­ter d’y fi­gu­rer et d’autres pour les­quels il ne faut pas avoir de re­gret et adop­ter sans ar­rière-pen­sée le nu­mé­rique. D’au­tant que chaque jour qui passe al­longe la liste des ins­tru­ments « vin­tage » qu’il fau­dra consi­dé­rer…

Gar­der ce qui est bon et ou­blier l’in­utile

« Si vous ou­bliez le pas­sé, vous se­rez condam­nés à le ré-in­ven­ter »… Cette phrase vé­hi­cu­lée par les com­pa­gnons-ar­ti­sans (et pa­ra­phra­sée par Wins­ton Chur­chill sur la né­ces­si­té des peuples à connaître leur his­toire…) de­vrait as­sez bien ré­su­mer notre phi­lo­so­phie vis-à-vis de l’évo­lu­tion des ins­tru­ments ; un grand Pleyel ou un Stein­way se­ront tou­jours des ins­tru­ments d’ex­cep­tion ! La seule im­pos­ture, c’est de pré­tendre que l’on peut les rem­pla­cer par un nu­mé­rique, au lieu de les lais­ser co­ha­bi­ter ! Et même si Su­zu­ki fa­brique cer­tains vio­lons en plas­tique, l’ins­tru­ment reste iden­tique, avec ses pro­por­tions, ses tech­niques d’ap­pren­tis­sage et les pos­tures pour le jouer. L’in­no­va­tion est ra­re­ment au ni­veau de l’in­ter­face de jeu ; parce que des tech­niques éprou­vées au fil des ans, et des siècles par­fois, ne se re­font pas en 24 heures ! Ain­si, la plu­part des « bonnes idées » ap­pa­rues au cours du XXe siècle soit pro­po­sant des tech­niques de jeu nou­velles, soit dans notre cas « ré­in­ven­tant » le cla­vier n’ont connu au mieux qu’un suc­cès d’es­time tem­po­raire… Voi­là sans doute pour­quoi on joue tou­jours du vio­lon­celle ou de la flûte de la même ma­nière, et… pour­quoi notre cla­vier n’a pas trop évo­lué, même s’il est de­ve­nu dy­na­mique dès le XVIIIe

Un cla­ve­cin élec­trique…

Fa­bri­quer un ins­tru­ment qui « passe » à la pos­té­ri­té n’est donc pas for­cé­ment chose fa­cile ! Ain­si, qu’es­til pas­sé dans la tête des gens de Hoh­ner lors­qu’ils ont in­ven­té le Cla­vi­net (fi­gure 1) ? Quelle était leur in­ten­tion lors­qu’ils ont créé cette « es­pèce » de cla­ve­cin élec­trique (fi­gure 2) au son on ne peut plus désa­gréable, et au look dé­li­cieu­se­ment désuet et to­ta­le­ment hors mode ? Et… quel au­rait été l’ave­nir de cet ins­tru­ment sans Ste­vie Won­der ? « Su­pers­ti­tion » est en ef­fet sans doute gran­de­ment res­pon­sable de la « vogue » qu’a pu avoir un temps le mo­dèle D6 (fi­gure 3) qui a contri­bué au son de la « fun­ky mu­sic » des an­nées 70 en

La « fa­mille » des Hoh­ner Cla­vi­net. Le D6 fut le plus connu et uti­li­sé dans le reg­gae et le jazz-funk.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.