Comment dis­tri­buer mes mor­ceaux en ligne ?

KR Home-Studio - - CRÉER -

Bon­jour à l’équipe, je sou­hai­te­rais mettre mes mor­ceaux à la vente en ligne. Je sais qu’il existe des pos­si­bi­li­tés de créer son propre la­bel, néan­moins cette so­lu­tion doit avoir ses contraintes : dé­pôt du nom à l'INPI, lo­ca­tion de do­maine sur in­ter­net, co­py­right, créa­tion d'une au­toen­tre­prise, ins­crip­tion à la Sa­cem, etc. Pen­sez-vous que je doive faire toutes ces dé­marches ou existe-t-il d'autres mé­thodes ?

Tuan (par mail) Con­cer­nant d’abord le dé­pôt, il faut dis­tin­guer la pro­tec­tion des oeuvres de la per­cep­tion de droits éven­tuels. Pour la pre­mière ca­té­go­rie, on peut tou­jours s'en­voyer à soi-même ses mor­ceaux sto­ckés sur une clé USB ou un CD, à l’in­té­rieur d’un cour­rier que l’on garde fer­mé, le ca­chet de la poste fai­sant foi. Il est aus­si pos­sible (et plus sûr !) de pas­ser par des sites spé­cia­li­sés comme le SNAC qui ac­cepte le dé­pôt de quatre titres pour 35 € ou Co­py­right France qui, pour 19 €, pro­pose un dé­pôt unique via son pack dé­cou­verte. La per­cep­tion, quant à elle, est ré­ser­vée à la Sa­cem, seule ha­bi­li­tée à gé­rer les droits d’au­teur mais dont les condi­tions d’ad­mis­sion, qui n’ont pas va­rié de­puis des an­nées, peuvent être as­sez res­tric­tives. Il faut en ef­fet avoir com­po­sé ou écrit au moins cinq oeuvres et jus­ti­fier d'un dé­but d'ex­ploi­ta­tion de l'une d’entre elles, soit par une dif­fu­sion pu­blique in­ter­pré­tée au moins une fois au cours de cinq séances dif­fé­rentes sur une pé­riode de six mois ou plus, soit par un en­re­gis­tre­ment com­mer­cia­li­sé sur CD, vi­déo ou sup­port mul­ti­mé­dia. Pour ce qui touche à la dis­tri­bu­tion de mu­sique en ligne, un site comme iMu­si­cian as­su­re­ra ce ser­vice, ain­si que la ges­tion éven­tuelle des droits au­près des so­cié­tés d’au­teur et la mo­né­ti­sa­tion sur YouTube à tra­vers des for­faits qui com­prennent les codes-barres et IRSC pour la sor­tie et couvrent plus de 250 plates-formes. Le site Band­camp, créé en 2008, est un autre exemple de dif­fu­sion qui se si­tue entre le ré­seau so­cial et la bou­tique en ligne. Il pro­pose aux ar­tistes ou aux la­bels in­dé­pen­dants de per­son­na­li­ser leur es­pace en y fai­sant fi­gu­rer leurs al­bums ou cer­tains titres sé­lec­tion­nés en com­plé­ment d’une com­mu­ni­ca­tion tra­di­tion­nelle via Fa­ce­book ou Twit­ter. Les ar­tistes choi­sissent en­suite le prix de vente de leurs créa­tions, moyen­nant une com­mis­sion de 15 % dans un pre­mier temps, puis de 10 % après avoir fran­chi le seuil de 5 000 $ de ventes ! Fran­çois Bou­che­ry

La plate-forme de dis­tri­bu­tion Band­camp.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.