KR:

KR Home-Studio - - AUTOPROD -

La SPPF est une so­cié­té de ges­tion col­lec­tive qui ré­par­tit des droits à 1 700 pro­duc­teurs in­dé­pen­dants qu’elle re­groupe. En 2015, elle a per­çu près de 40 mil­lions d’eu­ros. Elle at­tri­bue aus­si des aides à la pro­duc­tion et au dé­ve­lop­pe­ment d’ar­tistes. Chaque an­née, nous ai­dons en­vi­ron 900 pro­jets dif­fé­rents qui vont de la pro­duc­tion d’al­bums et de vi­déo-mu­siques au tour sup­port en pas­sant par les dé­penses de pro­mo­tion. Ce­la re­pré­sen­tait l’an der­nier un bud­get de 7,5 M d’eu­ros. Quels ont été les mo­tifs pour que vous or­ga­ni­siez cette pre­mière édi­tion du Prix des In­dés ?

La pro­duc­tion mu­si­cale in­dé­pen­dante est en pleine ef­fer­ves­cence ! De l’ar­tiste au­to­pro­duc­teur aux plus gros la­bels in­dés, une nou­velle gé­né­ra­tion d’ar­tistes est en train d’émer­ger ou de s’im­po­ser, se­lon le cas. Si les ma­jors restent do­mi­nantes sur le seg­ment des ar­tistes ul­tra confir­més, les in­dés oc­cupent lar­ge­ment le ter­rain des nou­veaux ta­lents. Ce mou­ve­ment est in­ter­na­tio­nal. Nos ho­mo­logues an­glais d’AIM ont créé il y a six ans les AIM In­de­pendent Mu­sic Awards, pour don­ner un coup de pro­jec­teur sur la pro­duc­tion mu­si­cale in­dé­pen­dante. Nos amis al­le­mands ont fait de même. Il était temps que la France crée à son tour le Prix des In­dés, dont le nom s’est im­po­sé de lui-même. Comment se ré­par­tissent les di­vers Prix qui vont être pro­po­sés ?

Pour sa pre­mière édi­tion, notre Con­seil d’Ad­mi­nis­tra­tion a sou­hai­té se li­mi­ter à huit prix dont quatre dé­cer­nés par un ju­ry com­po­sé de huit pro­fes­sion­nels de la distribution phy­sique et nu­mé­rique, pré­si­dé par Di­dier Var­rod : Prix du Meilleur Al­bum, Prix de l’Al­bum Ré­vé­la­tion, Prix de l’Al­bum Au­da­cieux, Prix du Meilleur Vi­déo-clip. La SPPF at­tri­buant quant à elle quatre ré­com­penses : le Prix du Titre le Plus Strea­mé, le Prix du Meilleur Al­bum à l’Ex­port et un Prix d’Hon­neur à une per­son­na­li­té ; elle a éga­le­ment pré­sé­lec­tion­né trois la­bels pour le Prix du Meilleur Pe­tit La­bel. Pou­vez-vous nous les dé­crire ?

Je crois que les titres parlent d’eux-mêmes. En­core une fois, nous n’avons pas vou­lu mul­ti­plier le nombre de Prix afin d’as­su­rer la meilleure vi­si­bi­li­té pour chaque ca­té­go­rie. Qui sont les membres du ju­ry pour cha­cun des quatre Prix ? Nous avons de­man­dé à huit re­pré­sen­tants des prin­ci­pales en­seignes phy­siques et nu­mé­riques opé­rant dans la mu­sique de com­po­ser ce ju­ry : Le­clerc, la Fnac, Gi­bert Jo­seph, Dee­zer, iTunes, Star­ter, Spo­ti­fy, Cul­tu­ra. Pou­vez-vous d’ailleurs nous ex­pli­quer plus pré­ci­sé­ment ce que re­pré­sente « le Meilleur Pe­tit La­bel » et comment se sont por­tés les choix ?

C’est un prix qui n’existe nulle part ailleurs. Nous avons ju­gé utile et in­té­res­sant de ré­com­pen­ser une fois par an un la­bel de création ré­cente qui, tant par ses pre­miers suc­cès que par son po­si­tion­ne­ment édi­to­rial, a re­te­nu l’at­ten­tion. C’est une fa­çon éga­le­ment de sou­li­gner le for­mi­dable tra­vail ac­com­pli par ce qu’on ap­pelle les pe­tits la­bels, qui pro­duisent l’essentiel des al­bums sor­tant chaque an­née en France. Comment se sont faits les choix et les dé­li­bé­ra­tions ? Sur quels cri­tères ?

Pour ce qui concerne le ju­ry, il a bien évi­dem­ment tra­vaillé en toute in­dé­pen­dance à par­tir d’un aide-mé­moire rem­pli par les pro­duc­teurs de mu­sique sur la base des al­bums et des titres sor­tis entre le 15 juin 2015 et le 15 sep­tembre 2016. Concer­nant les ré­com­penses dé­cer­nées par notre Con­seil d’Ad­mi­nis­tra­tion, elles re­posent sur des cri­tères plus quan­ti­ta­tifs, comme pour le titre le plus strea­mé au cours de la pé­riode, ou l’al­bum fran­çais qui s’est le plus ex­por­té. Qui sont vos par­te­naires pour cette cé­ré­mo­nie ?

France In­ter, tout d’abord, qui a re­trans­mis cette cé­ré­mo­nie le 14 oc­tobre dans le cadre de l’émis­sion « Foule sen­ti­men­tale » ani­mée par Di­dier Var­rod.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.