Uni­ver­sal Au­dio Fen­der ‘55 Tweed De­luxe Plug-in ma­chine à crunchs !

KR Home-Studio - - TESTS -

Après Mar­shall et Chand­ler, c’est Fen­der qui dé­barque dans l’ar­se­nal Uni­ver­sal Au­dio, avec la ré­édi­tion nu­mé­rique du '55 Tweed De­luxe, l’un des am­plis les plus my­thiques de la marque US. Deux ans de dé­ve­lop­pe­ment ont été né­ces­saires pour cap­tu­rer le son et les nuances du fa­meux cir­cuit 5E3 De­luxe qui en fait le grain. Ne reste plus qu’à bran­cher !

de l’am­pli y sont pour beau­coup, le rôle de la re­dres­seuse y contri­bue en ap­por­tant un cô­té spon­gieux et com­pres­sé au son. Et mal­gré le peu de contrôles ap­pa­rents sur la face de com­mande, la ri­chesse so­nore et to­nale du '55 est im­mense, no­tam­ment grâce (à cause) des in­ter­ac­tions com­plexes entre les ré­glages, les ré­ponses des lampes et le HP. Ce qui fait que cha­cun peut y trou­ver un son ori­gi­nal, mo­du­lé aus­si par le type de gui­tare qu’on y branche. C’est éga­le­ment ce com­por­te­ment d’in­ter­ac­tions entre les com­po­sants qui fut com­plexe à mo­dé­li­ser par UAD et a jus­ti­fié ce long temps de dé­ve­lop­pe­ment.

In­ter­ac­tion se­lon Uni­son

Pour rap­pel, Uni­son est la tech­no­lo­gie UAD per­met­tant d’in­sé­rer un plug-in dans une tranche dé­diée de Console, le mixeur lo­gi­ciel as­so­cié à la carte UAD-2, ici une Apol­lo Twin. Une fois char­gé dans le slot ad hoc, le plug-in '55 se com­porte exac­te­ment comme le vé­ri­table am­pli, l’im­pé­dance Hi-Z de la carte se com­mute (clic au­dible) se­lon les choix ef­fec­tués par le gui­ta­riste. Mais pas uni­que­ment ! Ain­si, l’en­co­deur cen­tral de l’Apol­lo règle le vo­lume de l’en­trée Ins­tru­ment (Inst Vol), afin de faire va­rier le grain de l’am­pli sur ce ca­nal. En main­te­nant 3 s l’en­co­deur, l’uti­li­sa­teur choi­sit, par clics

suc­ces­sifs, de mo­di­fier le vo­lume Inst, Mic ou ce­lui de la sor­tie Mas­ter du mixeur des deux mi­cros de re­prise. Le ré­glage ef­fec­tué via l’in­ter­face lo­gi­cielle af­fecte aus­si l’af­fi­chage des ni­veaux sur l’Apol­lo. En by­pas­sant l’am­pli à par­tir du switch On/Off de l’in­ter­face de '55, le mu­si­cien sait en­re­gis­trer dans sa DAW une par­tie gui­tare brute avec les élé­ments d’im­pé­dance re­te­nus du '55, pour prendre le temps en­suite de trou­ver les meilleurs ré­glages. Ce­la peut éga­le­ment ser­vir à jouer live / en­re­gis­trer le '55 en sté­réo, en pa­no­ra­mi­quant les mi­cros de re­prise (fi­gure 1). L’ins­tance du '55 pla­cée dans le slot Uni­son sert à va­li­der l’im­pé­dance re­te­nue pour le son sou­hai­té, une se­conde ins­tance du '55 étant alors pla­cée dans une tranche Aux de Console. Le son du '55 est en­suite ajus­té à par­tir de cette der­nière, joué live ou en­re­gis­tré sur une piste sté­réo de la DAW, avec comme source la tranche Aux. Dif­fi­cile de s’en pas­ser lorsque l’on y a goûté !

L’ar­chi­tec­ture du plug-in

L’un des in­té­rêts de la mo­dé­li­sa­tion est de pou­voir pro­po­ser plus de pos­si­bi­li­tés que n’en dis­po­sait l’am­pli d’ori­gine, tout en res­pec­tant les choix d’époque. Ain­si, trois dif­fé­rents mo­dèles de HP sont pré­sents dans l’in­ter­face via le sé­lec­teur Spea­ker

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.