Elec­tro De­luxe

KR Home-Studio - - CHRONIQUES -

Circle [Star­down]

Voi­ci une for­ma­tion qui mé­rite de moins en moins son nom. Al­bum après al­bum, Elec­tro De­luxe a ran­gé sam­pleurs et autres en­gins pour de­ve­nir une im­pres­sion­nante ma­chine à groo­ver de plus en plus or­ga­nique. Connu pour ses pres­ta­tions live en­fié­vrées, le sep­tet a vou­lu pour ce cin­quième long-for­mat se rap­pro­cher le plus pos­sible de l’al­chi­mie dont ses membres font preuve en concert. Du coup, Elec­tro De­luxe l’a en­re­gis­tré dans les condi­tions du live aux stu­dios… Mi­di­live (an­cien­ne­ment Sid­ney Be­chet). Dans le groupe, cha­cun joue son rôle à la per­fec­tion. Vrai soul­man, le chan­teur James Co­pley, voix fé­line à la Len­ny Kra­vitz, ha­rangue fa­çon funk et porte avec aplomb les mé­lo­dies. À la ryth­mique, Jé­ré­mie Coke et Ar­naud Re­na­ville at­tisent le groove, comme les cuivres Tho­mas Faure, Ber­trand Lu­zi­gnant et Vincent Payen. Maître des cla­viers, Gaël Ca­doux saute du pia­no à l’orgue ou au Cla­vi­net. Dès « All Alone », le titre d’ou­ver­ture, Elec­tro De­luxe met à l’hon­neur un ré­per­toire bon­dis­sant et sou­vent dan­sant (le tube « Keep My Ba­by Dan­cin’ »). Même s’il s’ac­corde quelques pauses ins­tru­men­tales plus jaz­zy, Circle est un gé­né­reux et ul­tra éner­gique concen­tré de soul-funk cui­vré au­quel il est im­pos­sible de ré­sis­ter. À part si l’on est al­ler­gique au groove…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.