Pas de classe de neige sans les en­fants Ulis

L’Écho de la Presqu’île (SN) - - SAINT-NAZAIRE -

« Il est hors de ques­tion que les deux en­fants ne partent pas. Nous sommes à la re­cherche d’une so­lu­tion et on va la trou­ver », as­sure l’élu Xa­vier Per­rin. Sa dif­fi­cul­té, re­cru­ter une per­sonne ac­com­pa­gnant deux en­fants han­di­ca­pés de l’école Er­nest Re­nan. Ils sont so­la­ri­sés en dis­po­si­tif Ulis (uni­té lo­ca­li­sée pour l’in­clu­sion sco­laire) dans une classe qui doit par­tir en classe de neige en mars à As­cou Pail­hères dans l’ariège. À l’ori­gine du pro­jet, les pa­rents d’élèves et les en­sei­gnants. Tous se sont mo­bi­li­sés pour fi­nan­cer et mettre sur pied ce sé­jour qui se dé­rou­le­ra dans un centre adap­té pour re­ce­voir un pu­blic en si­tua­tion de han­di­cap. Pro­blème, les ac­com­pa­gna­trices qui suivent les deux élèves en Ulis ne peuvent pas par­tir une se­maine com­plète. « Et on ne conçoit pas la classe de neige sans ces en­fants », in­siste Thier­ry Schro­der. L’édu­ca­tion na­tio­nale a été sol­li­ci­tée mais n’a pas de per­son­nel à dis­po­si­tion. Les pa­rents d’élèves se sont tour­nés vers la ville qui conjoin­te­ment avec l’aca­dé­mie par­ti­cipe au fi­nan­ce­ment des AVS (auxi­liaire de vie sco­laire). La re­cherche n’est pas si simple, « il faut la com­pé­tence et la dis­po­ni­bi­li­té », ex­plique Xa­vier Per­rin qui se dit tou­te­fois « confiant ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.