Hom­mage au 302e ré­gi­ment

Des des­sins sur l’in­fan­te­rie au mu­sée des Beaux­arts

L'Écho Républicain - - Chartres Vivre Sa Ville - Thier­ry De­lau­nay thier­ry.de­lau­nay@cen­tre­france.com

Le peintre Georges-paul Le­roux a sui­vi le 302e ré­gi­ment d’in­fan­te­rie et réa­li­sé des des­sins de la vie des sol­dats. Ses oeuvres sont vi­sibles au mu­sée de Chartres.

Une ex­po­si­tion sur un ré­gi­ment d’in­fan­te­rie sans bain de sang… C’est­ce que pro­pose le mu­sée des Beaux­arts de Chartres dans son hom­mage au 302e ré­gi­ment d’in­fan­te­rie de Chartres. Ce ré­gi­ment était com­po­sé de 2.000 sol­dats per­che­rons, beau­ce­rons, char­trains et de quelques pa­ri­siens.

Des images gri­voises

Le peintre illus­tra­teur Georges­paul Le­roux a ef­fec­tué son ser­vice mi­li­taire à Chartres en 1898 avant de re­ve­nir sous les dra­peaux en 1914.

Ar­tiste dé­jà re­con­nu avec le Grand Prix de Rome en 1906, le ser­gent a été sol­li­ci­té par le lieu­te­nant­co­lo­nel Echard pour im­mor­ta­li­ser des scènes de la vie au front. Il a des­si­né le por­trait de 130 sol­dats dé­co­rés de la Croix de Guerre. Cent vingt vi­sages de ces hé­ros sont ex­po­sés. La messe, le bi­vouac, la dis­ tri­bu­tion de la soupe, la vie dans les bois, la re­lève des poi­lus, le re­pos dans une grange, un guet­teur dans un poste d’ob­ser­va­tion, et des hommes dans une tran­chée sont no­tam­ment des­si­nés en aqua­relle. Mais éga­le­ment des il­lus­tra­tions gri­voises de femmes nues. Phi­lippe Bi­houée, at­ta­ché de conser­va­tion au mu­sée des Beaux­arts, est par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible à un des­ sin : « Il re­pré­sente, dans une tran­chée, le ser­gent Au­guste Lan­dré qui s’est en­ga­gé pour re­joindre son fils aî­né, Émile. C’est émou­vant. Les vi­sages disent tout. » Des obus fran­çais, al­le­mands et an­glais com­plètent cette ex­po­si­tion mi­li­taire.

Da­niel Gué­ret, ad­joint au maire de Chartres, dé­lé­gué à la mé­moire, a par­ti­ci­pé à l’inau­gu­ra­tion, hier : « Avec Isa­belle Vincent, ad­jointe à la culture, nous avons pro­gram­mé six mois d’ani­ma­tions dans la ville pour cap­ter un pu­blic dif­fé­rent de ce­lui des cé­ré­mo­nies des mo­nu­ments aux morts. Car je constate un manque d’in­té­rêt les jeunes gé­né­ra­tions. » ■

▶ Pra­tique.

PHO­TO : T.D

MI­LI­TAIRE. Le 302e ré­gi­ment d’in­fan­te­rie de Chartres fait l’ob­jet d’une ex­po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.