Vio­lence avec arme

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Faits Divers / Justice - M. D.

Six mois de pri­son ferme pour vio­lence avec arme sur sa com­pagne, ain­si que sur l’ex-com­pa­gnon et sa fille.

◗ Une af­faire de vio­lence avec usage d’une arme a im­pli­qué le 3 oc­tobre, de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, un pré­ve­nu et trois vic­times : sa com­pagne et son ex et la soeur de ce der­nier.

Le mer­cre­di 22 août der­nier, l’homme s’était pré­sen­té au do­mi­cile de sa com­pagne à Ville­man­deur où elle se trou­vait en com­pa­gnie de son an­cien ami et de sa soeur.

Ayant frap­pé à la porte et n’ayant pas ob­te­nu de ré­ponse, il était re­par­ti quand l’ami se pré­sen­ta à la porte en lui lan­çant « T’as un pro­blème… ? »

Ac­cep­tant mal cette ques­tion, il était re­ve­nu sur ses pas et, s’étant préa­la­ble­ment mu­ni d’une bombe la­cry­mo­gène, lui en avait as­per­gé le vi­sage.

Sor­tant à leur tour, sa com­pagne et la fille de son an­cien ami eurent éga­le­ment droit à des jets de gaz.

Se­lon les dé­cla­ra­tions fi­gu­rant au dos­sier, il au­rait me­na­cé l’ami de « le cre­ver ! ».

Au­cune des trois vic­times n’avait ré­pon­du à leur convo­ca­tion de­vant le tri­bu­nal, don­nant l’oc­ca­sion à la pré­si­dente Odile Ker­gus, de rap­pe­ler que « dans la pro­cé­dure, cha­cun est res­té sur ses po­si­tions ».

Dé­jà condam­né 17 fois

Avant cette af­faire, le pré­ve­nu avait dé­jà fait dix­sept fois l’ob­jet d’une con­dam­na­tion. En pre­nant la pa­role, le sub­sti­tut pla­cé, Clé­mence Ci­vit, a in­sis­té sur le fait qu’il s’est dé­pla­cé cette fois « avec une arme au do­mi­cile de la com­pagne avec la­quelle il a des re­la­tions conflic­tuelles ».

Es­ti­mant que pour le pré­ve­nu, « les peines de­vaient avoir un sens », elle a de­man­dé au tri­bu­nal de lui in­fli­ger quatre mois de pri­son et de ré­vo­quer les trois mois pro­non­cés avec sur­sis le 30 juin 2016.

Pour Me Yan­nik Ly­zan, dé­fen­seur, « le dos­sier ne dit pas si la bombe la­cry­mo­gène était pleine ». Es­ti­mant que, face aux ré­qui­si­tions de la re­pré­sen­tante du mi­nis­tère pu­blic, son client

◗ « payait son ca­sier ju­di­ciaire », il a sol­li­ci­té un ju­ge­ment de re­laxe au bé­né­fice du doute.

Le tri­bu­nal a condam­né le pré­ve­nu à 3 mois de pri­son ferme et a ré­vo­qué à hau­teur de trois mois, le sur­sis pro­non­cé avec mise à l’épreuve en 2016.

Il me­nace de « cre­ver » l’an­cien ami de sa com­pagne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.