Mo­ti­vés, ces élèves adultes !

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Montargis - JEAN-MARC THIBAULT

Choi­sir de tra­vailler dans la res­tau­ra­tion, c’est pour beau­coup l’as­su­rance de trou­ver un em­ploi. Pour la pre­mière fois, une for­ma­tion est pro­po­sée à des adultes.

◗ Huit femmes et deux hommes, âgés de la ving­taine à la qua­ran­taine. Ces dix adultes vivent en plu­sieurs en­droits du Mon­tar­gois et cer­tains dans l’Or­léa­nais. Ils ont en­ta­mé une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle qui équi­vaut au CAP de com­mer­cia­li­sa­tion et ser­vices dans le cadre de la res­tau­ra­tion.

Sept mois pour maî­tri­ser toutes les exi­gences du tra­vail en res­tau­rant, d’oc­tobre au 25 avril. Une for­ma­tion en­ca­drée par le GRETA du Loi­ret (Grou­pe­ments d’éta­blis­se­ments de l’Édu­ca­tion na­tio­nale) en par­te­na­riat avec Pôle Em­ploi. Cet ap­pren­tis­sage ne se li­mite pas à ser­vir à table : il y a des cours d’an­glais, d’in­for­ma­tique au ly­cée Dur­zy, entre autres.

Cours pra­tiques haut de gamme à Saint-Louis

Jeu­di der­nier, les élèves vi­vaient la pre­mière des 20 séances dans le res­tau­rant du ly­cée hô­te­lier Saint­Louis. Une pre­mière mise en si­tua­tion en con­ di­tions réelles. Presque tous les élèves sont là pour une re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle. Ex­cep­té Stel­la, dé­jà dans le mé­tier mais en quête d’un di­plôme of­fi­ciel. « Nous avons éga­le­ment des cours pra­tiques en ser­vant des dé­jeu­ners au per­son­nel du ly­cée Dur­zy », ex­plique­telle. « Mais ici, la pres­sion est plus forte : Saint­Louis est une école pres­ti­gieuse ré­pu­tée dans le mé­tier. »

Peu avant le « coup de feu », l’en­sei­gnant Di­dier Vo­gle­vette in­dique la meilleure ma­nière de ser­vir les bois­sons en fonc­tion des bou­teilles. « En res­tau­rant gas­tro­no­mique, le client doit être sys­té­ma­ti­que­ment ser­vi ». L’at­ti­tude, l’agen­ce­ment de la table sont pas­sés en re­vue avec le plus grand sé­rieux…

« Nous avons ici des élèves mo­ti­vés. Ils savent pour­quoi ils viennent là », constate avec sa­tis­fac­tion Oli­vier Le Bi­han, chef de tra­vaux du ly­cée SaintLouis. Il suf­fit de se rendre au res­tau­rant d’ap­pli­ca­tion pour s’as­su­rer d’un prin­cipe : le client est roi.

Tous les jeu­dis soir, la for­ma­tion « gas­tro­no­mique » s’opère à Saint-Louis au­près de MM. Vo­gle­vette et Oli­vier Le Bi­han, chef de tra­vaux, ain­si que de Mi­kaël Ste­ve­nard, cui­si­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.