Une belle re­prise

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Spectacles Et Loisirs -

Ils s’ap­pellent Dos Grin­gos. Drôle de nom pour des gens qui jouent du jazz ma­nouche lar­ge­ment ins­pi­ré des Bal­kans, mais pas seule­ment, puisque ce groupe qui s’est consti­tué en grande par­tie dans la ré­gion du Poi­tou se nour­rit de bien d’autres in­fluences, ve­nues du grand monde, mé­tis­sées et riches. In­vi­tés par le Hot Club, Ces ar­tistes ont joué avec beau­coup de brio au Ti­vo­li.

De­vant un pu­blic im­muable, dont le pré­sident du Hot Club Jean­Marc Ber­lière se plaît à rap­pe­ler que cer­tains sont fi­dèles de­puis les dé­buts en 1981… le quar­tet consti­tué de Kim Dan Lê Oc Mach (vio­lon), Sté­phane Me­min et Ch­ris­tophe Li­mou­sin (deux gui­tares), et Sé­bas­tien Gi­rard (contre­basse), s’est don­né avec une sim­pli­ci­té na­tu­relle, beau­coup de ta­lent et de per­son­na­li­té.

Des stan­dards ­ Djan­go Rhei­nardt, puis un fa­bu­leux Ca­ra­vane (Duke El­ling­ton), mor­ceau re­bap­ti­sé « La car­riole de Paim­pol » dans les an­nées de guerre ­ et des com­po­si­tions, étaient au pro­gramme.

Les Dos Grin­gos n’ont pas man­qué d’ori­gi­na­li­té, ni d’hu­mour, ni de gé­né­reuse éner­gie et le pu­blic les a adop­tés.

Pro­chain concert le 21 oc­tobre avec un duo sax­pia­no, hom­mage à Billy Stray­horn.

L’ar­chet entre les dents ou dans la poche re­vol­ver… Dos Grin­gos a dé­gai­né avec brio.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.