Le der­nier concert de l’EBM

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Spectacles Et Loisirs - J.-M. T.

Une belle aventure qui a du­ré 30 ans... Pour tour­ner la page de l’En­semble ba­roque de Montargis, Ch­ris­tian Chan­del­lier s’est en­core entouré de poin­tures, di­manche.

◗ De­puis 1988, chaque pre­mier di­manche d’oc­tobre, l’église Sainte­Ma­de­leine ac­cueille un am­bi­tieux concert de l’En­semble ba­roque de Montargis.

L’EBM est le « bé­bé » de Ch­ris­tian Chan­del­lier. Le pro­fes­seur de mu­sique an­cienne du con­ser­va­toire de Montargis, aus­si gé­né­ reux qu’exi­geant, en­traîne dans son sillage d’autres pro­fes­seurs. Cer­tains sur scène avec lui, d’autres dans l’as­sis­tance.

OEuvres in­tem­po­relles et His­toire vi­vante

Fa­ci­le­ment em­por­té, le pu­blic ex­plore des pé­pites du ré­per­toire ba­roque eu­ro­péen, écou­tant ces oeuvres dans les condi­tions les plus proches de celles de nos aïeux aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Avec leurs ins­tru­ments au­then­tiques, les in­ter­prètes de très haut ni­veau re­lèvent le pa­ri de faire re­vivre l’His­toire.

« Les concer­tos ita­liens » était cette fois le thème re­te­nu. La vir­tuo­si­té, les nuances à foi­son ont fait le lit de toutes les émo­tions. À la flûte sur un concer­to de Giu­seppe Sam­mar­ti­ni, le di­rec­teur de l’en­semble al­ter­nait la vo­ca­lise d’un ros­si­gnol et la pro­fon­deur tra­gique d’un ada­gio, la larme à l’oeil.

Au­près de Ch­ris­tian Chan­del­lier, les vio­lo­nistes Lae­ti­tia Gillar­dot­Ba­les­tro et Marthe Gillar­dot, An­neLaure Py (vio­lon­celle), Ca­ro­line Gué­gan (flûte à bec), Marie­Agnès Par­quet (taille), Al­ban Tré­gou­rès (conti­nuo), Jo­hann Pi­chard (contre­basse) et Sa­lim Na­meh (bas­son) com­plé­taient le suc­cès de ce que le di­rec­teur a pré­sen­té comme l’ul­time concert.

Après un bis, le pu­blic ne se dé­ci­dant pas à par­tir, Ch­ris­tian Chan­del­lier lui a fait chan­ter un ex­trait de can­tate de Bach. L’ar­tiste confie : « Le der­nier concert de l’En­semble ba­roque de Montargis dans sa ville na­tale m’émeut et me ré­jouit. Je quitte cette “fo­lie” heu­reux. Beau­coup de per­sonnes ont eu la gen­tillesse de sa­luer mon tra­vail. Je les re­mer­cie ».

Une très so­lide équipe au­près de Ch­ris­tian Chan­del­lier (à gauche). Le di­rec­teur de l’en­semble n’a pas ca­ché son émo­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.