Pour les crues, pas les inon­da­tions

L'Éclaireur du Gâtinais (Seine et Marne) - - Seine-et-marne -

Croi­sés di­manche 29 juillet, lors du Pays de Ne­mours au fil du Loing, le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de pêche de Seine-et-Marne et son pré­dé­ces­seur font le point sur Loing.

◗ Les inon­da­tions de juin 2016 ne sont pas si loin­taines et les crues de cet hi­ver ont ra­vi­vé les mau­vais sou­ve­nirs. « Nous sommes pour les crues mais contre les inon­da­tions », lâche Jean Dey, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion Seine­et­Marne de pêche. « Les crues sont un phé­no­mène na­tu­rel et même né­ces­saire pour les rivières », pré­cise­t­il.

Ac­teurs de ter­rain pour l’Epage

« D’ailleurs, il faut rap­pe­ler que la crue de 2016 a été bé­né­fique pour les petits cours d’eau car elle a net­toyé le fond des rivières », sou­ligne Léo­pold Sar­teau qui a pré­si­dé la Fé­dé­ra­tion pen­dant 18 ans.

Les pê­cheurs font bien la dif­fé­rence entre les crues et les inon­da­tions, sou­vent vec­teur de dé­gâts et de pol­lu­tion, et ap­pellent de leurs voeux la créa­tion de l’Epage (*) du Loing. « Nous lui ap­por­te­rons toutes nos connais­sances du ter­rain pour un tra­vail col­lec­tif le plus ef­fi­cace pos­sible, comme le fait la Fé­dé­ra­tion qui s’ap­puie sur les so­cié­tés de pêche et leur pré­sence au bord de l’eau », in­siste Jean Dey. Le pré­sident sou­haite dé­ve­lop­per la com­mu­ni­ca­tion au­près du grand pu­blic et sa­lue le tra­vail de son pré­dé­ces­seur au­près des élus et des ins­ti­tu­tions. « Nous sommes re­con­nus comme par­te­naire de qua­li­té, à nous de nous faire connaître da­van­ta­ ge », conclut Jean Dey en souf­flant un sou­hait « qu’on ar­rête de par­ler uni­que­ment des poissons quand ils sont morts. Il faut en par­ler qu’en ils vont bien car ils sont les ga­rants de la bonne san­té des cours d’eau ».

Jean Dey a suc­cé­dé à Léo­pold Sar­teau à la pré­si­dence de la Fé­dé­ra­tion de pêche de Sei­neet-Marne en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.