CH­RIS­TIAN DES­MOU­LINS

PRÉ­SIDENT DU CONSEIL D’AD­MI­NIS­TRA­TION D’ACTIA TELECOM

L'Édition Toulouse de La Tribune - - Dossier Les Grosses Têtes -

Ch­ris­tian Des­mou­lins est-il l’homme le plus in­fluent de Tou­louse ? Quand on lui pose la ques­tion, le pré­sident du Cercle d’oc, in­gé­nieur des Ponts et Chaus­sées, ré­pond dans un sou­rire : «Cer­tai­ne­ment pas. » Son CV est néan­moins ex­trê­me­ment riche, à l’image de son ré­seau et ce, tant dans le sec­teur in­dus­triel que scien­ti­fique : Ch­ris­tian Des­mou­lins a fon­dé l’école des Mines d’al­bi en 1991 et pré­si­dé le di­rec­toire du groupe Actia de 2003 à 2014, en s’im­pli­quant par­ti­cu­liè­re­ment sur la thé­ma­tique de la voi­ture connec­tée. Né en 1951 à Sa­fi, au Maroc, il pré­side tou­jours le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion d’actia Telecom. Il est éga­le­ment ad­mi­nis­tra­teur de l’ins­ti­tut na­tio­nal po­ly­tech­nique de Tou­louse, de l’uni­ver­si­té Paul Sa­ba­tier et du fonds de do­ta­tion du CHU de Tou­louse. À ce titre, il est im­pli­qué dans le dos­sier du centre de pro­ton­thé­ra­pie pour le­quel Tou­louse est can­di­date. Éga­le­ment pré­sident du co­mi­té d’orien­ta­tion scien­ti­fique et tech­no­lo­gique de L’IRT An­toine de Saint-exupéry, Ch­ris­tian Des­mou­lins est très at­ta­ché à la dy­na­mique de rap­pro­che­ment entre le monde de la re­cherche et ce­lui de l’en­tre­prise. L’ob­ten­tion par Tou­louse du la­bel Idex ( per­du en avril der­nier) lui tient par­ti­cu­liè­re­ment à coeur. n G. C. et So­phie Aru­tu­nian

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.