Pa­von s’ac­croche, Le­vy dé­croche

L'Équipe - - GOLF -

Hier, à l’heure de pas­ser à table, Mat­thieu Pa­von ( 71) était « deuxième au club- house » . Pas mal du tout, même s’il avait fait par­tie du pre­mier groupe lan­cé du 1 dès 6 h 45 et qu’une quin­zaine de joueurs seule­ment en avaient fi­ni avec la souf­fle­rie de Shin­ne­cock Hills. Le score moyen des sur­vi­vants ( 75) et le nau­frage d’Alex Le­vy ( 77), em­por­té par les re­mugles d’un vi­rus qui l’avait cloué au lit mar­di soir au­tant que par la pres­sion qu’il s’in­flige dans l’es­poir de se qua­li­fier pour la Ry­der Cup, suf­fi­ront à si­tuer la so­li­di­té de la per­for­mance du ba­tailleur sor­ti des qua­li­fi­ca­tions. « Mon objectif pre­mier était d’évi­ter les doubles bo­geys. Sur un par­cours aus­si exi­geant, ils sont vrai­ment durs à ef­fa­cer. Avec les greens plus ra­pides et le vent que nous n’avions pas eu en par­tie de re­con­nais­sance, j’es­time que j’ai bien joué et que je m’en suis bien sor­ti sur mes coups moyens. » Bien ai­dé par un nou­veau put­ter et le ré­cent tra­vail ap­por­té dans son tem­po, Mat­thieu Pa­von, vingt- quatre ans, a en tout cas ren­du une carte pleine de pa­tience ( 5 bo­geys, 4 bir­dies) qui lui ouvre quelques pers­pec­tives dans le pre­mier week- end en Ma­jeur de sa car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.