« La LMP1 est plus in­té­res­sante » fait

Le pi­lote de GP3 An­thoine Hu­bert par­ta­ger son ex­pé­rience de la F1 vir­tuelle sur le cir­cuit du Mans.

L'Équipe - - AUTOMOBILE -

« On prend un plai­sir in­croyable dans la F 1, qui est plus ra­pide. Mais en termes de pi­lo­tage, le pro­to LMP 1 est presque plus in­té­res­sant car il offre plus de pos­si­bi­li­tés pour faire la dif­fé­rence au vo­lant. Par exemple, avant le gauche d’In­dia­na­po­lis, on peut frei­ner vrai­ment tard en F1 ( car on ar­rive un peu moins vite aus­si), l’au­to donne l’im­pres­sion d’être ri­vée au sol, c’est plus simple. Avec la LMP 1, il ne faut pas trop se lou­per… C’est la même chose dans l’en­chaî­ne­ment ra­pide des vi­rages Porsche : en F1, c’est comme s’ils n’exis­taient plus ! Si on se rate un peu, on re­met un peu de vo­lant et, grâce à l’ap­pui aé­ro­dy­na­mique sur les roues avant, ce­la per­met de re­ve­nir fa­ci­le­ment vi­ser l a corde. Avec la LMP 1, si ja­mais on fait une pe­tite er­reur en tour­nant un peu t rop t ard d a n s l e v i r a g e du kar­ting, on sait que pour al­ler re­cher­cher la corde, c’est mort ! Donc c e l a r e s t e d e s vrais vi­rages ; on e st à l a l i mit e , i l faut réus­sir à lâc h e r u n p e u a u b o n m o m e n t , on sent l’adré­na­line. C’est en­core pa­reil pour le Ter- tre Rouge, à l’en­trée dans les Hu­nau­dières : avec la LMP1, il faut être bien propre pour conser­ver en­suite la bonne vi­tesse dans la longue ligne droite. Dans la F1, c’est à fond et il suf­fit d’ou­vrir un peu le vo­lant le plus tôt pos­sible pour lais­ser l’au­to s’écar­ter vers l’ex­té­rieur. En fait, c’est un peu dom­mage de perdre tout ce­la : ef­fec­ti­ve­ment, la F 1 va plus vite mais elle “ef­face” deux ou trois vi­rages. Pour la dif­fé­rence qu’un p i l o t e p e u t f a i r e a u v o l a n t , Le Mans n’est pas le cir­cuit idéal avec une F 1.

Pour ce qui est de l’ac­cé­lé­ra­tion, on sent vrai­ment le dé­clen­che­ment de la puis­sance hy­bride sur la LMP 1 et on peut écra­ser l’ac­cé­lé­ra­teur grâce à l’an­ti­pa­ti­nage : gaz à fond et ça sort tout seul du vi­rage. Ce n’est pas le cas en F 1 où il faut y al­ler avec plus de préc a u t i o n s . M a i s q u a n d l a p u i s - sance élec­trique du sy st ème hy­bride de la LMP 1 e s t é p u i s é e e t qu’il ne reste plus que les 500 che­vaux du mo­teur ther­mique, la vit esse de poi nt e p l a f o n n e . C e l a n ’ a r r i v e p a s e n F 1. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.